samedi, février 16, 2013

Mystifier son chum avec une grosse bite

Ce matin, c'est un matin d'épicerie. On fait ça le samedi. Cette semaine, c'est le tour de mon chum. C'est chacun notre tour. Et on paye toutes les dépenses moitié-moitié aussi. Comme ça, si on se laisse pis qu'on s'hait, personne ne devra rien à personne, on est prévoyants d'même. Croyez-moi que j'aurais fait une crise de nerfs s'il eut fallu que Lola gagne contre Éric. Mais, bon, ce n'est pas le sujet de ce billet et je sais que vous attendez avec impatience que je vous parle de grosse bite, tel que le titre le suggère.
Donc, on écrit ce qu'il manque pour l'épicerie sur un tableau affiché sur le frigo et ce matin, chéri écrit "Grosse bière" car il a perdu une grosse bière en gageant avec son paternel sur l'issue du Superbowl. Et moi, je passe derrière lui et j'efface le "ère" de  bière pour le remplacer par le "te" de bite.
 
Je me trouvais ben comique.
Mon chum avant de partir se fait donc une liste d'épicerie et je le vois perplexe devant le tableau. Il me regarde et me demande: "Grosse bite? C'tu toi qui a écrit ça?"
-Ben non chéri, tu vois ben que c'est ton écriture!
Là, chéri est sérieusement mystifié et il a vraiment l'air de se demander si c'est lui qui a écrit ça, il ne semble pas se souvenir de ce qu'il avait réellement écrit... J'aurais jamais cru que ma blague allait pogner aussi fort. Mais chéri ne boit pas de café alors ça lui prend un certain temps avant que son cerveau soit à "on" le matin.
Devant mon hilarité, il a fini par comprendre que c'était une de mes délicieuses farces. Je la ris encore!
Mouhaha!

jeudi, février 14, 2013

Ce nom, c'est non!

Bon, maintenant que je suis une star de la blogosphère (mouhaha), j'ai une genre d'obligation de contenu, tsé. Voici donc...
Mes enfants portent le nom de famille de chum, on n'a jamais vraiment discuté de ça, pour moi c'était clair, le nom de mon chum est plus beau que le mien et je n'ai pas le moindre attachement envers la famille de laquelle je porte le nom, alors le choix était évident. Mais hier, je faisais des trucs pour un étudiant quand un nom dans un texte attire mon attention: Gossage. Je me suis dis que c'était peut-être une erreur, alors j'ai googlé et... il y a vraiment un monsieur Gossage qui écrit des livres. Première chose à laquelle j'ai pensé: Si mon chum s'était appelé Gossage, JA-MAIS je n'aurais donné ce nom à mes enfants! En fait, je pense que je n'aurais même jamais été capable de frencher un gars qui s'appelle Gossage, alors me faire engrosser par: on oublie ça! C'est que Gossage, ça ressemble un peu trop à tataouinage et comme vous le savez, j'hais ça le tataouinage! Que voulez-vous, mes critères dans le choix de mes amoureux sont un peu étranges parfois. Et, parenthèse, j'ai cherché plusieurs de mes ex sur FB hier et je suis restée quelque peu traumatisée... Ils ont des photos de tigre comme photo de couverture, ou sont posés avec des filles de Summum ou sont VRAIMENT rendus laids/gros/chauves. Bref, il y a juste mon chum qui viellit bien, merci la vie. Tout ça pour dire que, en pensant à M. Gossage, je me suis mise à réfléchir à quels nom de famille je ne pourrais pas supporter pour mes enfants. J'en ai trouvé 2: Gladu et Chaput.
Je serais juste pas capable.
Quel billet pertinent tout de même.