mardi, novembre 12, 2013

Nous éprouvons présentement quelques difficultés techniques


Ça fait quelques personnes qui me disent ne pas pouvoir commenter depuis que j'ai changé un peu mon blog. Je viens donc de pogner les nerfs et de faire comme tout le monde a fait il y a 10 ans, c'est-à-dire migrer sur WordPress. Désolée de ce contretemps!!

 

C'est par ici: http://ysaetmarius.wordpress.com/

 

Soyez indulgents, je ne connais pas encore la plateforme...

lundi, novembre 11, 2013

Le comble de la paresse

Tsé, quand t'es assis su'l sofa et que tu joues à CandyCrush sur ton iPad, pis que là, t'es comme à boutte parce que ton écran est collant à cause t'as mangé des clémentines pis ça splouché. Et que, au lieu de te dire que tu devrais te lever et nettoyer ton écran, tu te demandes si le licher ça ferait la job.
Ben c'est là chu rendu.
Mais, j'ai le droit, je suis enceinte.

vendredi, novembre 08, 2013

Les affaires qu'on oublie

Quand ça fait 12 éternités qu'on a pas été enceinte, on oublie certains détails inhérents à l'état de baleine en formation. Par exemple, qu'on grossit pas juste du ventre, mais aussi du cul, qu'on mange comme 3 cochons, qu'on feel toujours un peu limite mal de mer et surtout... qu'on pourrait demander notre carte de membre des "Hypersensibles de Québec". Si vous ne connaissez pas ce classique de Bruno Blanchet, je vous invite à le visionner ci-après, c'est dans le top 10 des choses qui me font le plus rire au monde. Je suis légèrement à fleur de peau depuis quelques semaines, mais ce matin, je bats des records de ridicule... Pendant que je préparais des filets de sole avec Wimblu, je me suis mise à avoir, comment dire... une émotion... en écoutant... une toune des Trois Accords. Tsé, quand tu brailles en écoutant "J'aime ta grand-mère", sérieux, tu devrais aller te coucher.

D'autre part, j'essaie de moderniser un brin le design de ce blog, donc possible que ça change souvent dans les prochaines semaines. Mais, comme y'a pu grand monde qui passe ici, tout le monde s'en câlisse.
Edit: Apparence qu'il faut absolument être branché sur son compte Google pour commenter, je vais essayer d'arranger ça! Désolée si vous ne vous pouvez plus de commenter quelque chose.
R'édit: Apparence que c'est règlé!

 


mardi, novembre 05, 2013

Que sont-ils devenus?

C'est assez tranquille ici, hein?! J'ai souvent le goût d’écrire et finalement, j’oublie, je fais autre chose ou ça ne me tente plus. Aujourd’hui ça me tente un peu. Je pense que je suis due pour un petit update, style « Que sont-ils devenus? »

Ysa, moi-même en personne : Toujours une p’tite mère, quoi qu’à 35 ans, je suis plus proche d’une vieille sacoche. Toujours travailleuse à temps partiel, toujours étudiante à temps partiel, toujours banlieusarde, plaignarde, chialeuse. Toujours coureuse aussi.

Le P’tit père : Toujours barbu mais moins gros, cycliste estival converti à la course à pied automnale depuis quelques semaines par moi-même. Toujours sourd quoi que ces derniers tests audio montrent une tout à fait improbable amélioration de son audition. Son sens de l’humour est toujours aussi douteux.

Babe : Je trouve que son surnom lui va de moins en moins bien, du haut de ses 8 ans. C’est un drôle de p’tit bonhomme, rêveur, doux, doté d’un sens de l’humour à toute épreuve et avec des goûts musicaux douteux. Il prépare ma boite à lunch le matin, ce qui fait de lui l’enfant le plus sweet de l’histoire de l’humanité. Lui qui était si timide se révèle un fabuleux orateur et je lui prédis une grande carrière en politique ou comme chef de secte!

Cocotine : 6 ans. L’enfant dotée de tous les talents. Fonceuse, tenace, elle réussit tout à la perfection, s’en est presque frustrant! Belle comme un cœur, elle est étrangement beaucoup plus timide et solitaire que son grand frère, ce qui m’étonne beaucoup. Comme elle a beaucoup plus de talent que moi en coiffure, c’est elle qui nous peigne le matin.

Wimblu : 4 ans. Le bébé fou! Que dire, sinon qu’elle a un caractère de cochon et un regard qui tue. Elle ne nous écoute à peu près jamais, fait des crises, lance des objets et dit parfois câlisse. Malgré tout, elle fait fureur partout où elle passe avec sa dégaine du tonnerre, sa fossette et ses rastas. Son caractère contribue à la rendre attachante, je suppose!

 #4 : Ça, c’est genre un scoop! Après 3 ans de vaines supplications de ma part et alors que j’avais l’assurance que ma famille était finie, le P’tit père a fait volteface dans le dossier « Agrandissons la famille. » Il y a donc, si tout va bien, une petite affaire qui s’ajoutera à la famille en juin. Les trois grands auront à ce moment presque 5, 7 et presque 9 ans. Aussi bien dire que #4 sera comme un enfant unique et que mon congé de maternité sera le congé de plus relax de l’histoire de l’humanité, avec les grands à l’école. Je suis donc maintenant une grosse coureuse. Je m'en tiens à 20km par semaine à une allure plutôt tranquille. Les trois grands sont fous comme de la marde : Babe veut préparer des purées depuis 2 semaines, Cocotine m’a assuré qu’elle allait se lever la nuit, zélée comme elle est, je ne serais pas surprise qu’elle ait une montée de lait et Wimblu a décrété qu’elle voulait un frère, mais pas tannant.

 Voilà donc où en est rendue la famille P’tite Mère!

mercredi, juin 05, 2013

Un demi en moins de 2

Je parle pas souvent de course ici (je parle pas souvent, point), mais je cours toujours. Ça a fait 1 an en avril. J'ai couru tout l'hiver, sans but particulier, juste pour garder la forme et je me suis remise à l'entrainement plus sérieusement le 25 février avec un objectif en tête: Courir le Marathon Baie-des-Chaleurs du 2 juin avec un bon temps. Bon temps = en bas de 2h, mais je ne le disais pas trop fort, parce que je trouvais ça un tantinet ambitieux, moi qui n'avais qu'un seul demi, terminé en 2h12, derrière la semelle. Je voulais un bon temps à ce demi là en particulier, parce que c'est chez-moi et parce que j'avais 2-3 comptes à régler avec la vie...
C'était donc ce dimanche, il faisait frette sur le bord de la Baie, c'était parfait pour courir! Alors, je suis partie pour un 21.1 km, dont un gros 8km dans les cotes. J'ai douté de mes capacités pendant quelques km... Voir mes enfants sur le parcours, aux 2e et 10e km, c'était du bonbon. Un boost d'énergie incroyable. Comme je l'ai dit à mon chum, avoir 21 enfants et les éparpiller à chaque km, je ferais un chrono de fou!!! Rendue au km 20, les larmes me sont montées aux yeux, je savais que c'était dans la poche, à moins de me casser un pied avant la fin, j'allais arriver avant que le chrono n'indique 2h... ce qui me semblait si inaccessible était là, à ma portée.

Temps officiel: 1h58:23
La madame était contente! Et m'avez-vous vu les muscles des cuisses? Haha!

jeudi, mai 09, 2013

Belle-maman et Guy Fournier

Je ne peux pas m'empêcher d'en parler, parce que c'est très très drôle...
Ma belle-mère, la semaine dernière, me montre une page d'un journal de 1979 sur lequel se trouvait une recette... et au verso un texte de Guy Fournier... Vous l'avez sans doute vu passer sur Facebook.
Je me doutais que ce texte susciterait quelques réactions car il est, avouons-le, très cave!
Et bien hier matin, une amie me signale... qu'on parle de ça à Médium Large! Mouhaha! Guy Fournier a été invité à s'expliquer... Vous pouvez lire le texte et entendre la réplique ici.

1711 partages sur Facebook! J'en reviens pas encore!!

lundi, avril 22, 2013

Jour de la terre

J'essaie d'inculquer une certaine conscience écologique à mes enfants. Babe est particulièrement sensible à la cause, pour mon plus grand bonheur, je dois dire. Il me sort souvent des perles du genre: "Heille, maman, je viens de voir quelqu'un qui conduisait un GROS CHAR POLLUANT pis il conduisait bien, c'est bizarre, hein?" Parce que selon lui: Gros char = Gros cave et Gros cave = conduit mal. Ça me fait beaucoup rire.
Cependant, je suis beaucoup plus paresseuse qu'écolo et je dois confesser que laver des crisse de sacs en plastique, asti que ça m'énarve. Alors, quand personne ne me regarde: JE LES JETTE.
Je viens juste d'en jeter un justement. Sauf que Babe a eu la bonne idée de jeter quelque chose lui aussi... et IL A VU!

Babe: "Maman. Franchement. Pourquoi t'as jeté le sac."

Moi: "Euh.... bah... ouin hein."

Et là, il me jette un regard absolument découragé, lève les épaules et soupire fortement en disant: "Pis, en plus, c'est le jour de la terre aujourd'hui"

Hahaha... Cassée, la mère. J'ai repris piteusement le fucking sac et je l'ai lavé.

Bonne journée, Terre.
Je vais d'ailleurs recommencer à composter aujourd'hui. Trop paresseuse pour faire ça l'hiver.

vendredi, mars 22, 2013

En direct de ma laveuse

Des fois, je fais du lavage. J'hais ça, mais coudonc, j'hais quand même moins ça que la vaisselle, alors, je me sacrifie de temps en temps. On s'entertaine comme on peut en remplissant une laveuse, moi je fais des études sociologiques sur le linge de gars VS le linge de filles. Même pas besoin de regarder la couleur ou la présence de Hello Kitty VS Star Wars sur les t-shirts, il y a quelques trucs qui ne trompent pas. Vous le saurez, si jamais vous faites du lavage chez des inconnus (?!)

- Trous dans les genoux de jeans: GARS
- Traces de souper et/ou morve essuyées sur les manches et/ou les épaules: GARS
- Motton comportant une paire de bobettes, dans une paire de leggings, dans une paire de collants, dans une paire de short, dans une paire de jeans, le tout viré dans tous les sens faisant grandement soupiré d'exaspération la préposée au lavage: FILLES
- Maillot de bain en toute saison quand personne ne va à la piscine: FILLES
- Culottes courtes en mars: FILLES
- Traces de rouge à lèvres/vernis à ongle sur t-shirt blanc: FILLE (ou époux qui a une maitresse, c'est selon)
- Lavage composé exclusivement de pyjamas/linge mou/bas de laine: MÈRE DE FAMILLE PARESSEUSE

Vous voilà informé!
Je vais maintenant passer à ma 2e tâche de la journée, regarder le dedans de mon frigo les yeux perdus dans le vide en attendant qu'un diner surgisse.

mardi, mars 19, 2013

Mathématiques et abri Tempo

Mathématiques.
Comme mon chum est parfait, aussitôt que j'ai l'occasion de le faire passer pour un cave je saute dessus hein.
Hier soir, j'avais un cours à 16h30 alors quand mon chum arrive, je lui dis ce que j'ai eu le temps de faire dans les devoirs de Babe et il prend la relève. Hier, il y avait entre autres "Étudier les additions du 17". Ce matin, je demande à Babe si les devoirs avaient bien été, il me répond: "Oui, mais papa était drôle quand on a fait des maths." Je demande des explications, tsé. Mon chum et drôle dans la même phrase, c'est toujours un peu louche.
-Ben là, papa a commencé à écrire sur une feuille des additions à faire et je l'ai entendu dire: Voyons, c'est ben cave ça. J'ai regardé et il avait écrit:
15+2 =
7+10=
11+6=
Alors, je lui ai dit, ben non papa, là c'est toujours 17 la réponse, il faut que tu fasses:
15+      = 17
7+        = 17

Haha! Notons que la job de mon chum est: calculateur, mais on voit qu'il a quelques lacunes quand même au niveau de favoriser l'apprentissage des maths.
Bonne main d'applaudissement. Clap clap clap.
***
Abri Tempo
Dans un ordre d'idée plus dramatique... certains connaissent peut-être mon grand amour de la banlieue et ses abris tempo. Ben, tsé, quand l'ironie du sort te r'vole dans face...
Ce matin, il vente à décorner les boeufs et les enfants jouent dehors pendant que j'essaie de finir mon café/cacher mes cernes/me pogner le ventre et me dire que ça va finir en une masse de chaire flasque dans pas longtemps c't'affaire là/maudire la vie de faire de l'acné à presque 35 ans/maudire la vie de m'avoir donné cette chevelure/finir par me crisser une tuque su'a tête/et autres aléas de la vie d'une femme. Quand soudain, les enfants rentrent dans la maison: "Maman, ya comme un petit problème".
Ben calvaire, un  de nos traineaux en plastique est parti au vent, vol plané pour atterir dans l'abri tempo du voisin. Dans comme dedans la toile. Comme dans la toile est fendue... J'ai envoyé un mail à mon chum pour lui dire de s'organiser avec ça... Moi je suis plus le genre "délit de fuite". Comme la fois où j'ai ouvert ma porte dans la Mercedes du voisin... mais ça, je vais garder ça pour moi!

vendredi, mars 15, 2013

Jasons marde

Une des choses qu'on sait pas quand on attend un premier enfant, c'est qu'à partir de l'expulsion de la chose, les conversations de couple se mettent à tourner essentiellement autour des affaires qui sortent du corps de notre descendance. Combien de litres de pépi aujourd'hui? Diantre, il doit manquer de lait. Caca quel couleur? Quel texture? Quelle saveur? Oh la la, y'a surement quelque chose qui cloche. C'est ti du vomi ou du régurgi? Il doit faire du reflux certain!
Vous êtes pas de même? Menteurs! On est TOUS de même!
Après vient l'étape de la propreté ou on fait vraiment JUSTE parler de marde pendant des semaines, on gonfle des ballounes et on fait venir des fanfares pour le premier étron dans la toilette, c'est vraiment édifiant.

Et il y a aussi la gastro, la chère gastro.

Alors là, pendant 2-3 jours, les couriels se terminent invariablement par:
PS. Bébé a-t-elle chié aujourd'hui et si oui ça avait l'air de quoi?
PS. Bébé a toujours pas chié, je te tiens au courant!
PS. Toujours rien côté marde?
PS. Calvaire, j'vais te tenir au courant, reviens-en!

Ouep, on est passionnés de même! Notre conversation MSN de ce midi était vaiment magnifique à cet égard:
 
Tite-mère:
Bon, je te laisse, ma sandouiche est faite, je vais aller la manger
Bye
xxx
 
Ti-père:
Ok
bye
xxx
 
Tite-mère:
Bébé est en train de chier, nouvelles à venir
 
Ti-père:
Je reste connecté alors!!!
Jusqu'à 12h35

Tite-mère:
CACA DUR!
Party! Flutes et serpentins!
 
Ti-père:
Une nouvelle qui fait chaud au coeur
Bon  ben bye!
xxx

Ce fut un réel plaisir de partager ça avec vous!

samedi, février 16, 2013

Mystifier son chum avec une grosse bite

Ce matin, c'est un matin d'épicerie. On fait ça le samedi. Cette semaine, c'est le tour de mon chum. C'est chacun notre tour. Et on paye toutes les dépenses moitié-moitié aussi. Comme ça, si on se laisse pis qu'on s'hait, personne ne devra rien à personne, on est prévoyants d'même. Croyez-moi que j'aurais fait une crise de nerfs s'il eut fallu que Lola gagne contre Éric. Mais, bon, ce n'est pas le sujet de ce billet et je sais que vous attendez avec impatience que je vous parle de grosse bite, tel que le titre le suggère.
Donc, on écrit ce qu'il manque pour l'épicerie sur un tableau affiché sur le frigo et ce matin, chéri écrit "Grosse bière" car il a perdu une grosse bière en gageant avec son paternel sur l'issue du Superbowl. Et moi, je passe derrière lui et j'efface le "ère" de  bière pour le remplacer par le "te" de bite.
 
Je me trouvais ben comique.
Mon chum avant de partir se fait donc une liste d'épicerie et je le vois perplexe devant le tableau. Il me regarde et me demande: "Grosse bite? C'tu toi qui a écrit ça?"
-Ben non chéri, tu vois ben que c'est ton écriture!
Là, chéri est sérieusement mystifié et il a vraiment l'air de se demander si c'est lui qui a écrit ça, il ne semble pas se souvenir de ce qu'il avait réellement écrit... J'aurais jamais cru que ma blague allait pogner aussi fort. Mais chéri ne boit pas de café alors ça lui prend un certain temps avant que son cerveau soit à "on" le matin.
Devant mon hilarité, il a fini par comprendre que c'était une de mes délicieuses farces. Je la ris encore!
Mouhaha!

jeudi, février 14, 2013

Ce nom, c'est non!

Bon, maintenant que je suis une star de la blogosphère (mouhaha), j'ai une genre d'obligation de contenu, tsé. Voici donc...
Mes enfants portent le nom de famille de chum, on n'a jamais vraiment discuté de ça, pour moi c'était clair, le nom de mon chum est plus beau que le mien et je n'ai pas le moindre attachement envers la famille de laquelle je porte le nom, alors le choix était évident. Mais hier, je faisais des trucs pour un étudiant quand un nom dans un texte attire mon attention: Gossage. Je me suis dis que c'était peut-être une erreur, alors j'ai googlé et... il y a vraiment un monsieur Gossage qui écrit des livres. Première chose à laquelle j'ai pensé: Si mon chum s'était appelé Gossage, JA-MAIS je n'aurais donné ce nom à mes enfants! En fait, je pense que je n'aurais même jamais été capable de frencher un gars qui s'appelle Gossage, alors me faire engrosser par: on oublie ça! C'est que Gossage, ça ressemble un peu trop à tataouinage et comme vous le savez, j'hais ça le tataouinage! Que voulez-vous, mes critères dans le choix de mes amoureux sont un peu étranges parfois. Et, parenthèse, j'ai cherché plusieurs de mes ex sur FB hier et je suis restée quelque peu traumatisée... Ils ont des photos de tigre comme photo de couverture, ou sont posés avec des filles de Summum ou sont VRAIMENT rendus laids/gros/chauves. Bref, il y a juste mon chum qui viellit bien, merci la vie. Tout ça pour dire que, en pensant à M. Gossage, je me suis mise à réfléchir à quels nom de famille je ne pourrais pas supporter pour mes enfants. J'en ai trouvé 2: Gladu et Chaput.
Je serais juste pas capable.
Quel billet pertinent tout de même.

vendredi, janvier 25, 2013

Cocotine Plamondon 2

J'ai déjà parlé des talents d'auteure-compositrice-interprète de Cocotine ici. Elle nous en a encore fourni une preuve éloquente ce soir. Pendant que je préparais le souper, je l'entendais chanter dans le salon, je m'approche doucement, et j'entends, sur l'air de "V'là l'bon vent":
La nausée
La digérée
La nausée
La digeréééééé-eh
La nausée
La digérée
La nausée
La diarrhée...

Appétissant.

jeudi, janvier 24, 2013

Bébé et son orgueil démesuré

Madame Bébé est un tantinet caractérielle. Se faire prendre en défaut est probablement la pire chose qui peut lui arriver dans la vie. Exemple: cet été, nous sommes au chalet, elle court partout et fait la folle pour finir par se cogner dans un pilier du gazébo. Elle se rend compte qu'on l'a vue et pire, qu'on rit un peu... Elle part. Mais, genre, elle part pour s'en retourner à Québec à pied. En hurlant: "J'm'en vaaaaaaaaaais chez nouuuuuuuus." Elle ne s'est pas fait mal là, si personne ne l'avait vue, il ne se serait rien passé pantoute. Mais, on l'avait vue avoir l'air fou.  C'est toujours comme ça et on essaye de mettre un peu des gants blancs quand on la dispute pour ne pas trop faire mal à son gros orgueil.
Hier, elle ne veut pas aller à la garderie, elle pleure, ne veut rien savoir. Je réussis à la convaincre de s'habiller, en échange que je lui mette du gloss (!!!) et on part. Dans la voiture, on discute:
-Pourquoi tu ne veux pas aller à la garderie?
-Parce que j'aime pas M. (L'éducatrice)
-Pourquoi, est-ce qu'il s'est passé quelque chose?
-Oui!
-Euh... quoi donc?
-Elle m'a fait... une EXPLICATION.

J'ai failli avoir un accident. Je ris encore quand j'y repense. Parce qu'elle n'est pas juste orgueilleuse, elle est rancunière en plus!! Sale caractère!
Une explication, tsé, ça ça fait mal!