mercredi, décembre 12, 2012

La standardiste

Depuis assez longtemps, j'utilise mes enfants pour me débarrasser des appels indésirables. Ça marche super bien, vous essayerez! Bébé est spécialement douée dans le domaine, aussi lorsque ça sonne ici passé 17h, c'est elle qui répond! En fait, elle répond pas mal tout le temps, mais surtout quand on sait que ce sera surement notre famille, ou une plaie qui veut nous quêter du fric ou nous vendre un traitement pour la pelouse. Ça vient juste juste de se passer. Et c'était particulièrement cocasse ce soir.

DRING DRING

Bébé: C'est moi qui répond!

Se garroche sur le téléphone

-Alloooooo!
-C'est quiiiii?
-C'est QUI QUI parle?
- Comment tu t'appelles?

L'interlocuteur est pas vite vite, visiblement.

-C'EST. QUOI. TON. NOM?
-Alloooooo
-J'ai pas le temps te te parler, je me brosse les cheveux
-Oui, je me brosse les cheveux. Avec de l'eau. Pis là mon chandail est tout mouillé.
-MON CHANDAIL EST TOUT MOUILLÉ!

-Ok, byebye.

Quand, j'ai pris le combiné, allez savoir pourquoi, il n'y avait plus personne.

Moi: Yeah! Bravo bébé, tape là-d'dans!

Ils n'ont pas rappelé.

Je vous conseille fortement de ne pas appeler chez-nous.

mercredi, décembre 05, 2012

Parler de vulve dans le rayon des produits laitiers

Je ne sais pas si vous écoutez la série "Les Bobos" avec Anne Dorval et Marc Labrèche? Moi oui, parce que Marc Labrèche est un Dieu. Les critiques que j'ai lues étaient plutôt moyennes, mais nous, ça nous fait bien rigoler, quoi que ce soit un peu inégal en fait de drôleries. Dans l'épisode 2, Anne Dorval s'insurgeait de voir une vulve dans la mousse de son café et Marc Labrèche de lui demander si elle est certaine de ne pas avoir commandé un vulveccino. Je vous laisse regarder, moi, je trouve ça très drôle.
http://lesbobos.telequebec.tv/episodes/2?videoId=12232

Bref, comme j'aime ça dire vulve parce que je suis une personne très mature, j'ai commencé à dire que je me faisais des vulveccino chaque fois que je me faisais un café. Donc, évidemment, les enfants aussi ce sont mis à dire ça et, peu à peu, vulveccino est devenu capuccino-vulve... Ouep! On est d'même. Le problème dans la vie, c'est qu'il y a différents produits disponibles dans toutes les bonnes et moins bonnes épiceries qui contiennent du café. Donc...

"Mamaaaaan, veux-tu acheter du yogourt au CAPUCCINO-VUUUUUUUULVE"

vendredi, novembre 23, 2012

Ma petite Janette à moi

Rencontre de bulletin à l'école hier soir. J'attends toujours ce moment avec impatience, le seul petit 15 minutes de l'année pendant lequel on peut savoir ce que les profs pensent de nos enfants. Mon fils étant d'un naturel particulièrement sweet, j'aime bien me faire dire... qu'il est sweet. Mais, hier, je me suis plutôt fait dire qu'il est... Janette Bertrand! Apparence que mon fils est très très à l'écoute des autres et qu'il a beaucoup d'empathie. Je ne sais vraiment pas où il a pris ça de l'empathie... Une vraie matante!
Mais, dans les faits, c'est un autre aspect de la rencontre qui m'a fait très plaisir. La prof a souligné que, outre un merveilleux sens de l'humour et la qualité de sa bonne parlure française (je suis impitoyable!), notre petit Babe faisait preuve de beaucoup de jugement (ça non plus je ne sais pas où il a pris ça!!). Selon elle, il n'est pas du tout influençable et ne se laisse jamais entrainer dans les niaiseries des autres. C'est cool, je trouve :)

mercredi, novembre 21, 2012

Jésus Dodu!

C'est une vieille histoire, mais Babe me l'a rappelée cette semaine et je la ris encore alors...

Il y a quelques temps, les enfants jasaient de Jésus (?!?) et Babe me dit:
-Maman, c'est vrai, hein, que Jésus est dodu?

-Euhhhh?? Ben, je l'ai jamais vu, mais me semble que, dans le film, Bob Powell était plutôt maigrichon... t'es allé chercher ça où??

-Ben, dans "Super Jésus Poulet BBQ!"

Parenthèse: L'éducation religieuse qu'ont reçue mes enfants se résume à ceci:
Fin de la parenthèse.

Je ne comprends toujours pas ce qu'il me raconte.

-Ben oui, maman, ils disent: "Il habite dans les cieux, oui c'est lui le fils dodu"!

Mouhahahaha!! Jésus, le fils dodu!

Et autre parenthèse, avez-vous Bob Powell, vous, dernièrement? Il ressemble pu à Jésus pantoute!

jeudi, novembre 01, 2012

Romantisme 2.0

Je pose toujours des questions très pertinentes à mon amoureux. L'autre jour je lui ai demandé comment il me ferait sa demande en mariage. Il est bien averti que je ne veux pas me marier. Que s'il me demande en mariage, je dis non. Et que s'il me demande en mariage en public, je le tue. Mais, tsé, je lui pose toujours des questions pertinentes, alors pourquoi pas.
Il n'a pas vraiment levé les yeux de son livre. Game of thrones. Ça l'air plate en crisse.
Finalement, il m'a dit: j'pense que je t'enverrai un email.

Wow!

Il a continué à lire, puis, il a eu une illumination: Non, finalement, je changerais mon statut pour "fiancé" sur Facebook.

Allo la belle demande en mariage!

Je ne cliquerais même pas sur j'aime. Tsé.

jeudi, octobre 25, 2012

La clé

Mon fils a parfois une façon particulière de réfléchir aux choses. Si son enseignante pose une question, on peut être certain qu'il va répondre un truc qui n'a rien à voir avec la réponse attendue, mais qui peut tout de même se justifier. Et comme les questions des enseignants sont très souvent douteuses, il arrive souvent que je rigole en regardant les erreurs de mon fils. J’ai très hâte qu’il cesse de me ramener des travaux sur «qu’est-ce qui est plus grand, égal et plus petit qu’un mètre?». C’est tellement stupide! Un bâton de hockey : plus petit, égal ou plus grand? Réponse attendue : plus grand. Sauf que, chez nous, les bâtons de hockey sont petits, alors Babe répond égal. Mauvaise réponse. Une clôture : plus petit, égal ou plus grand qu’un mètre? Non, mais de quelle foutue clôture tu parles chose? Comme si toutes les clôtures avaient la même hauteur!


Bref.

Cette semaine, je sors une évaluation du sac de fiston. Il devait répondre à des questions avec un indice entre parenthèse.

Question : Papa a perdu ses :             (il en a besoin pour ouvrir la porte).

Je suppose que vous avez répondu clés.

Pas Babe.

Il a répondu… doigts! J’ai pas pissé dans mes culottes mais ça été tout juste.

Mais, tsé, essaye de débarrer une porte avec pas de doigts!

lundi, août 27, 2012

21.1

Quelque part vers la mi-avril, quand j'ai décidé de sortir courir pour la 1ere fois, c'était sans objectif, juste pour essayer. J'y ai vite pris goût et les celles qui m'amient (comme dans amier, tsé) sur FB ont pu constater que c'est devenu mon principal sujet de conversation! J'ai attrapé la piqure assez rapidement et encouragée par mes progrès rapides, je me suis inscrite à quelques courses. Un premier 5km, puis un 10, puis un autre 10... pour finalement me dire que rendue là, aussi bien essayer le demi-marathon. Je me suis inscrite tardivement, pour le demi-marathon des Deux-Rives, ça me faisait un peu peur... 21,1 km, c'est long quand même!! Je suis plutôt faible de la papatte et mes hanches ont tendance à ne pas collaborer...
C'était hier mon demi.
Je l'ai fini, sans avoir ressenti le besoin de marcher, sans aucune douleur au p'tit body, je me suis bien entrainée, en douceur, et je l'ai fini. Je visais 2h15, j'ai réussi 2h12. Jubilation. Tout le monde répete depuis hier qu'iiiiiil faisaiiiiiit donc chauuuuuuuud! Ben, oui il faisait chaud, tsé, c'est l'été! C'est pour ça qu'il y avait de l'eau un peu partout sur le parcours, à boire, pour s'arroser, sous forme d'éponges mouillées (et une éponge mouillée dans le dos quand t'as chaud = quasi-orgasme, croyez-moi sur parole!). Est-ce que la chaleur m'a fait souffrir: non! Je ne suis pas particulièrement compétitive et je me suis sagement arrêtée boire 2 verres d'eau chaque fois qu'il y avait un point de ravitaillement, j'ai terminée fraiche et dispose. Le parcours était super, des montées, des descentes, une belle vue, des encouragements partout. J'ai eu du fun, j'peux pas vous dire. Zéro souffrance, juste du plaisir!
1ère expérience, mais surement pas dernière!

dimanche, août 12, 2012

Belle face

Cocotine a gagné un concours de photo de belles faces il y a quelques temps et ça a fait d'elle la belle face de la compagnie de vêtements pour enfants Bête pas bête design pour leur collection automne-hiver. Charmante compagnie de deux mamans québécoises, vêtements faits au Québec, ça vaut le coup d'oeil.

Vous pouvez donc voir la belle face de Cocotine ici:
http://www.betepasbetedesign.com/

Et le vidéo du making-off de la séance ici, avec un plan de mes fesses en prime, haha! (j'avais mis mon t-shirt de Rocky Balboa pour être chic pour l'occasion)

lundi, juillet 16, 2012

Se sentir appréciée...

À la pataugeoire cet après-midi:

Babe: "Maman, nous on est des requins et toi tu es une groooooosse baleine et on va te manger"!

Et Cocotine qui ajoute: "On mange vraiment n'importe quoi, même des déchets"!

Les enfants n'ont pas leur pareil pour nous flatter l'égo!!!

dimanche, mai 13, 2012

Le sauveur de la planète

Arrêtez-moi kekun! Deux messages dans la même journée: je suis en feu! Mais, j'avais vraiment besoin de partager avec la terre entière!
Mon fils est très sensible. Et il a une grande conscience écologique. Ce qui fait que lorsqu'il voit un papier qui traine par terre, il peut aussi bien verser une larme sur le sort de notre pauvre planète. Cette après-midi, on était chez mes beaux-parents qui habitent près d'un parc et d'une ruelle ou les enfants jouent toujours. Babe était donc là à jouer avec ses soeurs et cousin-sines quand je le vois revenir vers la maison en courant. Je me dis qu'il  a du voir un chien et qu'il a pogné la chienne (chien chienne, haha, très drôle). Mais non, il arrive près de la maison, prend une pelle et me dit:
-Maman, tu sais pas quoi, j'ai vu de mes yeux vu (!) trois gars jeter une bouteille dans la ruelle et elle a cassé, il faut vite que je la ramasse avant que quelqu'un se blesse dessus et aussi (il m'a dit ça texto, j'vous jure) la planète, ça nous concerne tous!

J'étais un ti peu fière de mon p'tit péteux!

Je suis allée avec lui dans la ruelle, on a ramassé tous les morceaux et il est revenu triomphant et disant qu'il était le sauveur de la planète.

High-five p'tit mec!

Quant je vois des ti-culs comme ça qui sont tellement conscients de l'importance de protèger l'environnement (ce qui n'est visiblement pas le cas de la plupart des adultes habitants mon quartier qui semble croire qu'il sont des émules de David Suzuki parce qu'ils mettent des affaires dans leur bac de recyclage...) je suis pleine d'espoir pour le futur. Ce sont ces ti-culs là qui vont réchapper le gâchis actuel!

Et de une!

C'était hier, le 12 mai, que je faisais ma 1ere vraie course. Un mois exactement après avoir chaussé des running shoes pour la 1ere fois. Dans mon dernier billet, je disais vouloir seulement terminer, sans autre objectif... Finalement, les choses ayant évoluées plus rapidement que je ne l'aurais cru, j'avais fini par me fixer un objectif: sous la barre des 30 minutes. Il faisait beau en st-sifri hier et courir sur les Plaines d'Abraham, il y a pire endroit disons. Ça été vraiment une expérience emballante! J'ai trouvé ça un peu difficile, j'étais tellement énervée au départ que j'ai oublié de respirer pendant quelques temps je pense, alors je suis partie avec un point... bravo! Le dernier km, je pensais que j'allais mourir, moi qui n'avait couru que sur du terrain plat... il y avait là quelques montées et descentes et viarge, c'est dur les descentes, je ne savais plus comment placer mon corps pour ne pas débouler, haha! J'étais certaine que j'avais mon 30 minutes, quand j'ai passé le portail ça indiquait 29:54, mais selon mon temps officiel, j'ai fait 30:02. Je considère que j'ai atteint mon objectif. Je me situe 15e/50 (4e/50 pour jeune soeur qui kick des culs) pour les femmes de ma tranche d'âge, quand même pas mal après un petit mois de course.
Satisfaite, contente et prête à commencer l'entrainement pour la prochaine: un 10km cette fois, le 17 juin.

dimanche, avril 22, 2012

Cours, Ysa, cours!

Aujourd'hui, je sors du placard!
Non, ce n'est pas pour annoncer que je suis enceinte, ça ben l'air que mon chum est le seul au monde à ne pas vouloir faire un 4e kid à sa tendre moitié! J'ai donc décidé d'utiliser mes frustrations utérines à une fin contructive: la course à pied! Oui, oui, moi là, la patate, je me suis mise à la course! Vous avez le droit de rire!
Depuis le début de l'hiver, j'y pensais, je lisais les inspirants billets de Gigi avec admiration et puis il y a 2 semaines, j'ai décidé que c'était maintenant. Je me suis achetée un kit stretché et une paire de running shoes et je suis sortie avec ma grippe d'homme et ma motivation.
J'ai même fait pire que ça: je me suis inscrite à une course. Un 5 km. Le 12 mai. C'est dans 3 semaines ça. C'est assez peu réaliste de penser qu'en 5 semaines, je vais passer de rien à 5 km, mais je m'en fous. Je veux juste le finir: en courant, en marchant ou en roulant à terre. Ma jeune demi-marathonienne de soeur va m'accompagner pour l'occasion. Elle va surement avoir le temps de faire 3 fois le tour de la piste avant que je ne termine!!
Je pensais que j'haïrais ça raide: non, j'aime ça! Surtout le soir, quand les enfants sont couchés. Je pars avec mon iPod, il fait frais, les rues sont désertes, la crisse de paix sale!
J'avais fait de la natation tout l'automne, mais aller nager quand la piscine est ouverte et non quand ça me tente, ça gosse! Et le fait de pouvoir s'inscrire à des courses, ça motive. À la piscine, j'allais juste nager pour aller nager, sans objectif. Là, je sais que je cours pour un 5 km le 12 mai, et un autre le 17 juin et probablement un autre le 15 juillet... et qui sait un 10km en août...
On verra bien où mes souliers me mèneront!

mardi, mars 13, 2012

Raisonnable avec ça!

Cocotine est non seulement une machine, elle est aussi plus raisonnable que sa mère!
Le printemps approche, les manteaux qui étaient déjà limites cet automne sont vraiment trop petits pour être portés une saison de plus. Je commençais à magasiner, et j'ai vu un magnifique petit manteau rouge qui aurait fait comme un gant à Cocotine.
Je lui dis, toute emballée: Cocotine, on pourrait t'acheter un nouveau manteau pour le printemps, le tien est trop petit et j'en ai vu un SU-PER-BEAU!
Cocotine: Ben là, maman, tu te souviens pas, celui de Babe aussi est trop petit pour lui, il va me faire à moi, pas besoin d'en acheter un autre!

Petite leçon anti-consommation-abusive pour la tite-mère!!!

mardi, février 28, 2012

Ha! Ha!

Pour faire suite à ce billet... j'ai trouvé ça dans le petit journal de l'école de Babe aujourd'hui. Contente de voir que je ne suis pas la seule exaspérée!!


J'ai quasiment le goût de me proposer pour donner des contraventions!





vendredi, février 24, 2012

Cocotine, la machine!

Il y a des moments de grand drame dans la vie d'une mère de famille. Par exemple, faire entrer toute la progéniture dans son suit de ski-doo respectif en vue d'une sortie. Bon, dans ma vie à moi, ça n'a jamais été un si gros drame, il y a juste bébé qui se cache sous la table "pake moi reste ici" ou qui veut sortir en bobettes à -1000 "pake moi pas froid booooon. Non, chaud, chaud." Heureusement pour moi, j'ai engendré une machine. Cocotine Ze machine. Cette enfant est une vraie bénédiction dans une maison! Non seulement elle ramasse le salon sans qu'on lui demande, aime plier le linge et pleure si j'ai le malheur de demander à quelqu'un d'autre qu'à elle de me rendre un service, mais en plus, le matin, elle opère! Pendant que je suis encore en train d'essayer de me décoller les yeux à grand coup de caféine, Cocotine, elle, avance dans la vie! Je lis le journal, Cocotine s'habille. Je me verse encore un peu de café, Cocotine se fait une couette. Je cherche du linge propre, Cocotine se brosse les dents. J'essaie de retrouver le sac d'école, Cocotine mets tuque, bottes et manteau et attend sagement à côté de la porte que tout le monde soit prêt!


On en prendrait une caisse des comme ça!


"Mamaaaaaaan, si on est ENCORE en retard à l'école, ça va être ENCORE de ta faute!"


Moi, je ne suis pas une machine!



Belle enfant. Elle arrive à 5 ans ma Cocotine... bientôt l'école. C'est fou d'même la vie!

mardi, février 21, 2012

Va chier, salope!

Je suis en crisse ces temps-ci! Je ne sais pas si c'est les hormones de mon stérilet qui me font cet effet-là, mais je me retiens de ne pas péter des coches sur une base régulière. La semaine passée, j'ai passé la semaine à me suggérer de me fermer la yeule, mais des fois, mon humeur sent le besoin de s'extérioriser. Genre aujourd'hui.
À l'école de mon fils, il y a d'autres enfants. Et, ces enfants-là ont des parents. Pour la plupart des sales cons, si vous voulez mon avis. Je les écoute parler et j'ai envie de vomir souvent! Et tout le monde sait qu'un sale con qui conduit un sale char, c'est un sale con exponentiel. Malgré les messages chaque semaine dans le sac d'école pour nous rappeler les endroits interdits de stationnement et les règles de sécurité élémentaires, les sales cons comme la pieuse mère de Ti-Voisin se stationnent n'importe où et n'importe comment. Hier, j'étais en crisse, comme tous les autres jours, et me dirigeant sur le trottoir avec ma grosse poussette et mes 3 rejetons pour aller dumper le plus vieux dans la cour d'école, je vois, comme tout les autres jours, un con stationné à moitié sur le trottoir. Ça. Me. Fait.Chier. Je me disais, comme ça, ce serait donc plate que les roues de ma poussette, qui est très usée, refusent de tourner et que BANG je fonce dans un gros pick-up de gros con. J'avais le goût, mais j'avais peur de briser ma poussette plus que le gros pick-up alors j'ai frôlé la machine en espérant quand même le scratcher un peu. Mais, aujourd'hui, j'ai eu mon occasion de rêve. Je vais porter Babe à l'école après dîner avec la gang et la grosse poussette. En partant, juste derrière moi, une conasse s'était stationnée. Dans une zone interdite. Sur le trottoir. Avec sa fucking portière ouverte. Elle me barre complètement le chemin et à ce que je sache un trottoir ça sert à marcher, pas à mettre son ostie de char! Elle voit bien que je ne peux pas passer, mais elle reste là, sans même fermer sa portière, ce qui m'aurait laissé une petite chance de passer. Ben crisse, tant pis pour toi vieille folle! J'ai poursuivi mon chemin en lui passant sur le pied avec ma poussette! Je lui ai lancé un genre de faux "excuse" avec ma face de "Va chier, salope!". Elle m'a fait une face de genre "Va chier toi même". J'ai ris. Satisfaite. Ou presque. Je regrette juste de ne pas avoir arraché sa portière!
Tenez-vous le pour dit: Ne pas contrarier la tite mère!