jeudi, mars 31, 2011

Pour l'amour de la chique

Pas que je sois anti-gomme, mais j'en achète jamais. J'aime pas ça, ça me donne mal aux mâchoires. Je suis fragile d'la yeule. Je pense que je n'ai pas mâché de gomme depuis que j'ai arrêté de fumer en fait, il y a plus de 6 ans de cela. Pour une raison obscure, mes 2 grands ce sont un jour retrouvés avec une chiquée de gomme dans la bouche et, semble-t-il, ils vivent depuis une grande et belle histoire d'amour avec Trident. Sauf que, on en a presque jamais à la maison. Parfois, mon chum en a un paquet qui traîne dans son sac et les enfants se ruent dessus comme la misère sur le dos du pauvre monde!! Cocotine est la plus dingue de la chique des deux. Deux dialogues en font foi:

UN
(Cocotine joue à la poupée, il y a peut-être un mois de ça et me parle du moment où elle aussi sera une maman)

Cocotine: Moi, quand je vais être une maman, je vais avoir 5 bébés.

Moi: Wow, super, je vais être une grand-mère comblée, j'ai hâte. Est-ce que je vais pouvoir les garder des fois?

Cocotine: Hum... Ben, je vais leur demander s'ils veulent que tu les gardes, mais ils vont peut-être dire non parce que *MESSAGE* chez nous, il va y avoir de la gomme.

Moi: Euh... ok!

C'était totalement gratuit. On n'avait pas prononcé le mot "gomme" depuis des lustres, on n'avait pas mâché de gomme depuis des lustres!!

DEUX
Au souper en début de semaine, moi et Cocotine nous obstinons à savoir qui de moi ou elle est l'amoureuse de chéri. Babe intervient.

Babe: Cocotine, quand je vais être grand, je pourrais être amoureux de toi.

Cocotine: Ouiiiiiiiiii!

Babe: Et on va se marier!

Cocotine: Ouiiiiiiiii! *MESSAGE* Et on va acheter de la gomme!

Totalement gratuit encore une fois!
Une obsession!

vendredi, mars 25, 2011

Hérisson et le bon nênê

J'ai toujours voulu allaiter mes enfants longtemps, mais pour mes deux grands, le sevrage est arrivé plus tôt que je ne l'aurais souhaité. Pour Babe, ça a été un allaitement ardu, très ardu. Après 4 mois de difficultés qui par moment me semblaient insurmontables, j'avais fini par y arriver. Quand, à 10 mois, il a décidé qu'il ne voulait plus, ça m'a fait de la peine, mais je n'avais plus envie de me battre. Et surtout, j'avais envie de p'tit bébé neuf alors que l'allaitement est, en ce qui me concerne, 100% contraceptif! Cocotine, elle, au contraire de son frère était une super têteuse. Après 3 mastites en 3 semaines, j'ai eu droit à un allaitement génial. Je n'ai jamais vu venir le sevrage, elle qui buvait encore aux 2h jour et nuit jusqu'au moment où elle n'a plus voulu, à 15 mois. En y repensant, il y avait bien quelques indices. Étrangement, alors que je n'ai jamais eu la moindre pudeur à allaiter en public, Cocotine, à partir de 1 an environ, refusait que je l'allaite devant des gens. C'est d'ailleurs pendant une visite d'une fin de semaine de ma mère qu'elle a décidé d'en finir avec le bon lait de maman. Une fois de plus, j'ai eu de la peine, mais une fois de plus, l'appel de la maternité se faisait sentir...

Avec mon petit hérisson tout rond, j'ai vécu un allaitement parfait, même pas l'ombre d'une crevasse, juste du beau, juste du bon. Je souhaitais de tout mon coeur allaiter au moins 18 mois. Et bien, presque mission accomplie, la belle dame aura 18 mois demain, et à moins d'un revirement drastique de situation, je devrais toujours allaiter demain, la semaine prochaine et le mois prochain. Elle boit son lait comme ça lui plaît, le jour, la nuit, la tête en bas, dehors, partout, n'importe quand, tout le temps. Je découvre les joies d'allaiter un bambin, toutes différentes de celles d'allaiter un nouveau-né. Je découvre en même temps que ça dérange donc les autres, à grand coup de "Dis-moi pas que t'allaite encore".

Allaiter un bambin-hérisson c'est:

- L'entendre réclamer son dû à grand coup de "Atta Nênê" (encore du lait)

- La voir courir vers moi avec le coussin d'allaitement sous le bras

- La voir venir mettre mes compresses d'allaitement dans mon chandail quand elle "m'aide" à ranger le lavage

- Piquer une petite jasette avec elle entre 2 gorgées

- Des éclats de rire plein de lait

- Des yeux coquins plantés dans les miens

- Une tendresse et une complicité sans égal

... Et une bonne excuse pour m'évacher sur le divan et laisser mon chum faire le souper quand je rentre du travail.


Cheers!

jeudi, mars 17, 2011

Une pomme par jour...

Moi et mon amoureux avons certaines lubies un peu, beaucoup, imbéciles! Par exemple, on ne jette pas les petits collants qu'il y a sur les fruits et les légumes, on les colle sur notre couvercle de poubelle ou sur le four micro-onde. Notre cuisine s'en trouve, de ce fait, tout à fait chic! À Noël, jeune soeur m'a parlé d'un calendrier qu'elle avait vu sur Etsy qui lui semblait aller de pair avec notre amour du sticker. Ça m'étais sorti de la tête, mais hier, pendant une journée fort occupée au bureau (!), j'ai fait une petite recherche et je suis tombée dessus: Tadam!


Évidemment, j'en ai absolument besoin d'un et que ça saute! C'est pour ça que je travaille après tout: m'acheter des cossins!


Donc, maintenant au lieu de là:








Mes stickers de pommes iront ici:

mercredi, mars 16, 2011

Remplir sa Fit!

Quand je vais au travail, je mets dans ma p'tite Honda Fit:

Une moi-même
Trois enfants
Trois boites à lunch
Un sac d'école
L'immense affaire en tissu qui me sert de sacoche
Quatre couches lavables
Du linge de rechange
Des bottes d'hiver
Des pantalons de neige
Un ordinateur portable
Des CD
Un ipod
Un thermos de café
Un thermos de thé
Une boite de thés
Deux livres
Une revues
Du tricot

Je commence à songer à m'acheter une brouette pour charger mon stock le matin! Heureusement, ça contient c'te p'tit char là!

vendredi, mars 04, 2011

J'entends pas, j'ai une crotte de nez dans l'oreille!

Conversation dans la voiture avant notre run de lait école-garderie #1-garderie #2-université.

Cocotine : Aye Babe, t’as une crotte de nez !

Moi : Ben oui, je la vois dans ta narine !
(Passionnant, non ?)

Babe (qui s’interroge) : Narine, narine, narine ? C’est Louis la narine ?

Moi (qui ne comprends VRAIMENT pas l’association) : Euh, non ! Louis, c’est le voisin, pas la narine !?!

Babe : Ben non, pas le voisin, tsé là, le nez !

Mouhahahaha, je viens de piger !

Et vous ?

Moi : Non, mon gros lapin, le nez c’est l’odorat, l’ouïe, c’est plutôt les oreilles !!

Mon chum est toujours ébahi que je comprenne si vite les trucs qui semblent sans queue ni tête !!!