vendredi, avril 03, 2009

Le syndrome de Manolo

Depuis un certain temps, il y a un truc qui me dérange, qui m'enlève le goût de lire des blogs ou d'écrire sur le mien. Je n'arrivais pas exactement à mettre le doigt sur le ou les choses: bang! Révélation! J'ai lu ce texte, et ça m'a sauté au visage. Le texte ne parle pas exactement de ce que je ressentais et le texte "visé" n'était pas nécessairement représentatif non plus de ce que je ressentais et qui devenait si claire, mais ça a quand même fait bingo dans ma tête: le syndrome de Manolo. Qu'est-ce que le syndrome de Manolo: la tendance a crier PERSÉCUTION à tout propos. Ça. M'énerve! Je ne doute pas que des mères jugent d'autres mères, mais j'ai remarqué une tendance assez lourde a entendre des jugements dans chaque mot, chaque question, chaque désaccord. On ne peut plus dire qu'on allaite sans se faire dire "C'est ça, c'est ça, tu me juges" par une maman qui n'allaite pas. Et c'est pareil pour n'importe quoi, les couches, la nourriture, la façon d'endormir les enfants, et, la plus drôle, avoir ou non la péridurale. Je ne connais pas la réalité de toutes les régions, mais à l'hôpital où j'ai accouché, le taux de péridurale est de 90%... c'est passablement écrasant comme majorité alors franchement, se sentir persécutée parce qu'on a pris la péri, je trouve ça un peu poussé!! Un autre truc aussi que j'ai lu souvent concerne l'allaitement exclusif pendant 6 mois. Le fait qu'une seule once de préparation nous mette dans la catégorie de l'allaitement mixte semble en offusquée plus d'une. Euh... Pourquoi? Qu'est-ce que ça peut foutre?? C'est juste des chiffres, des statistiques, en quoi c'est si offensant de se faire ranger dans les non-allaiteuses exclusives? Je ne comprends pas. Persécution, les statistiques disent que je n'ai pas allaité exclusivement 6 mois parce que mon bébé a eu 2 onces de préparation à l'hôpital! Come on!!
Oui, il y a des gens qui jugent. À propos de tout. Il y a des allaiteuses qui jugent les biberonneuses et, je vais peut-être vous causer un choc ici, mais il y a tout autant de biberonneuses qui jugent les allaiteuses. Il y a des professionnels de la santé qui poussent peut-être un peu trop pour l'allaitement, comme il y en a qui pousse peut-être un peu trop sur les biberons. Il y a des jugements sur l'accouchement médicalisé, sur l'accouchement avec sage-femme, sur le fait de prendre ou non des cours prénataux, sur le fait d'utiliser des couches lavables ou jetables, de faire ou d'acheter ses purées, de laisser pleurer ou non, d'allaiter pas assez ou trop longtemps, pas assez ou trop souvent, de faire manger trop tôt ou trop tard, de mettre ses enfants propres ou de les laisser le devenir. Tout et rien est matière à jugement, oui, mais je persiste à croire que le jugement est souvent dans l'oreille de celui qui entend le commentaire. Pourquoi certaines se sentent jugées par un commentaire qui ne dérangera aucunement une autre personne? Si une personne me voit avec ma grosse bédaine boire une bière (sans alcool) et me dis "Hein? Tu bois de l'alcool enceinte?" je serais supposée me sentir jugée?? C'est juste une question et comme je suis dotée de la parole, je suis capable d'y répondre sans que ce soit par "Mêle-toi donc de tes affaires" "Ben oui, c'est ça je suis une mère indigne"! Même chose concernant les commentaires sur nos façons de faire comme maman. Là ou certaines sentent le jugement, il n'y a que surprise, curiosité et aussi, pourquoi pas, désaccord. Confronter des idées n'égale pas juger. Il me semble que lorsqu'on est à l'aise avec ses choix et confiante, l'opinion des autres ne nous atteint pas et qu'on est capable de défendre nos convictions et nos valeurs. On a toutes jugées et on a toutes été jugées un jour, c'est la vie, on est tous des êtres humains. Qu'il y ait jugement ou non, qu'est-ce que ça peut bien faire?? Qu'on s'assume et voilà. Des fois, ça devient tellement ridicule qu'on ne sait plus trop si on est jugée ou jugeuse. Un exemple: la maman d'un ami de garderie de mon fils à qui je parlais de temps à autre. Un moment donné, au moment où ma fille commençait la halte garderie, on jase de ça et j'ai le malheur de dire que je ne sais pas comment ça va se passer car elle est toujours allaitée (elle avait un an) et qu'elle n'a jamais bu autrement qu'au sein. La maman me répond avec un air des plus bêtes "Moi, en tout cas, j'allaite pas" et elle ne m'a plus jamais adressé la parole. J'en ri un bon coup quand j'y repense, ne sachant si elle me juge d'allaiter encore à un an ou si elle se sent jugée parce que je dis que j'allaite et qu'elle n'allaite pas. Mystère et boule de gomme.
Donc, c'est dit: tout ceci m'exaspère! Je peux comprendre que tout le monde a des mauvaises journée et que parfois une question ou un regard peut nous faire de la peine, nous remettre en question. Ben oui, moi aussi ça m'arrive. Je comprends aussi qu'on peut ressentir de la culpabilité (sujet à venir, le droit à la culpabilité, tsé on peut tu juste se sentir coupable tranquille sans se faire dire sans arrêt t'as pas à te sentir coupable?! Ça aussi ça m'exaspère, me faire dire comment je devrais mes sentir, enfin, j'y reviendrai!) à propos de certaines choses qui ne se sont pas passées comme on le voulait et que c'est normal d'être plus "sensibles" sur ces sujets le temps de faire notre deuil. Mais, ça m'exaspère de toujours devoir faire attention à mes paroles pour ne pas persécuter personnes. Ça m'exaspère qu'on m'accuse de juger alors que je ne fais que parler de mon expérience personnelle. J'ai tu le droit de dire que je ne me suis jamais senti aussi femme qu'en accouchant sans me faire jeter au visage que je trouve que les femmes qui ont une césarienne ne sont pas des vraies femmes?!
Je me censure sans arrêt, ma liberté de parole n'est pas respectée: PERSÉCUTION! (ben quoi!)

21 commentaires:

Mynaï a dit...

Amen! Et merci!

oknotok a dit...

J'ai le goût de te dire : Don't get me started! Mouhaha!

Je sais pas si c'est parce que je me suis habituée de bonne heure à me faire "juger" (tu vas me comprendre là-dessus : Dis à quelqu'un que tu étudies en philo, le jugement vient assez vite! ha! ha!), mais me semble que mes choix je les assume.

Ben oui, j'en ai des regards qui sous-entendent pleins de choses, j'en ai des commentaires plates, pis après? Au bout du compte, ce sont mes choix, et c'est moi qui vit avec, alors ce que Pierre, Jean, Jacques en pensent ... bah on s'en fout, non?

Pis je suis tannée du "politicly correct". De faire attention pour ne pas heurter la sensibilité de personne. C'est sain d'avoir des débats et de ne pas tous être pareils. Sinon la vie serait plate en mausus. En tout cas, moi j'aime ca m'obstiner :p

Merci pour ce billet qui m'a permis de me défouler un peu :p

la fille qu'a pu d'blog a dit...

J'ai lu les 2 textes il y a quelques jours et en bout de ligne, tu a trouvé le mot exact qui décrit ce que j'en pensais.
Lorsque chacune prends pour attaque personnelle le moindre regard, la moindre phrase, c'est souvent de l'auto-culpabilisation,un manque de confiance et une insécurité latente qui ressort.
Lorsque l'on tombe dans le ping pong d'un blog à l'autre par contre, ça devient désagréable.

small mama a dit...

super le nom du syndrome!
Très bien dit!
:)

Oréole a dit...

Se fait juger ça fait partie de la vie. On ne peut pas plaire à tous et je parle en connaissance de cause. Il suffit comme tu disais d'avoir confiance en soi et d'assumer ses choix.

être politicly correct c'est bien beau mais il faut aussi assumer ce que l'on est. JE SUIS DIFFÉRENTE, j'ai le droit à mon opinion et ma façcon de penser....

Merci pour ton texte... et ta franchise que j'aime beaucoup!

Ed a dit...

J'aime beaucoup ton billet!

Aline a dit...

On a tous une optique, un background qui nous fait réagir différement à certaines situations. C'est la vie!

"Vivre et laisser vivre" est facile à dire mais peu de gens le mette en pratique.

Très bon texte qui a dû te permette de te défouler sur la question!

Bon weekend!

Tangerine a dit...

j'aime beaucoup de que tu dis !

Petit Mouton on Etsy a dit...

J'aime ce que tu dis, j'aimerais avoir quelque chose d'intelligent à mettre dans cette réponse, mais n'ai pu mettre que des idées disjonctées que j'ai effacées :-)

Mamannie a dit...

Tu as tellement raison: si un simple commentaire nous semble un jugement c'est que l'on n'est pas sûre de notre opinion.

C'est alors plus facile de mettre la blâme sur le reste du monde que d'assumer pleinement ses choix!!

La vie au Max a dit...

Totalement raison!

Maman Papoute a dit...

Perso, j'ai vu ce phénomène bien plus sur les forums de maman que sur les blogues!

Mais qu'elle est la solution à ce syndrôme dont tu nous entretiens? Ne plus s'exprimer ou ne plus se lire mutuellememnt? Bien évidemment, je ne crois pas que ça changera de si tôt!

La maternité, cette corde si (trop) sensible... on y met tellement d'énergie et de nous-même, qu'il est difficile de ne pas se sentir à un moment ou l'autre, confrontée dans nos choix lorsque l'autre s'exprime sur sa façon (différente) de faire (que celles qui en sont capables EN TOUT TEMPS lèvent la main).

Perso, j'aime les débats d'idées, les confrontations... surtout lorsque comme dans le cas cité en exemple, on en vient à apprendre de ça et à mieux se comprendre. C'est ce qui rend les rapports humains (complexes) si intéressants à mes yeux!

Nathalie a dit...

C'est ça... en plein ça. On assume pas... j'ai un billet en brouillon là-dessus. Oui, on juge toutes, mais on peut tu juste aussi assumer ce qu'on fait puis arrêter de chercher c'est la faute de qui. Ça ne veut pas dire de ne pas se sentir coupable, ça veut dire d'assumer ça aussi la culpabilité.

Esther a dit...

Ohhh elle en avait lourd sur le coeur la Tite Mère!!!

C'est moche mais c'est vrai. Le Syndrôme de Manolo existe vraiment même s'il n'est pas nommé comme ça, ça demeure la même chose.

Je lisais y a pas longtemps le résultat de l'enquête Canadienne sur la maternité. http://www.phac-aspc.gc.ca/rhs-ssg/survey-enquete/mes-eem-fra.php c'est long de plusieurs pages et ça garoche pleins de données qui me font dire qu'il est impossible de se sentir normale si ont prend tout ça au pied de la lettre.

Faites vous confiance et accordez de l'importance à ce que vous et le papa pensez d'abord. Le reste ben... eeehhhh. :)

a dit...

Bizarrement, j'ai eu le même feeling à la lecture du texte qui a déclenché tout ça, j'ai même entamé un billet sur le sujet, que j'ai par la suite mis de côté de peur de blesser qui que ce soit (comme plusieurs billets d'ailleurs!) Ton post résume tout ce que j'aurais voulu dire. Si tant de gens se sente juger c'est possiblement parce qu'il y des gens qui jugent. Pourquoi se préoccupe-t-on autant de ce que les autres peuvent penser, pourquoi les agissements des autres nous heurtent autant? Pas facile! Et pourquoi est-ce qu’on n’essaye pas de vivre notre vie selon nos propres critères, désirs et besoins? Bien sûr que j’ai été blessée par certains commentaires de gens de mon entourage, mais c’est beaucoup plus parce que j’avais ni envie de les entendre, ni envie de me justifier que parce que ces gens étaient mesquin. Il faut savoir faire son introspection pour être bien avec ce que les gens pensent de nous. Voilà, j’en ai assez dit!

Mme Cornue a dit...

Moi je vois ça comme une façon de me questionner. J'ai longtemps pris les commentaires ou les regards pour des jugements, ça m'arrive encore parfois, je dois être plus sensible dans ces journées-là.

J'ai cependant appris rapidement à m'en foutre. Je me questionne oui, mais je ne baiserai certainement pas le regard si ça déplait à quelqu'un.

Je ne crois pas que tu devrais te censurer si c'est ton questionnement actuel. Je trouve que malgré les billets avec lesquels je n'étais pas d'accord, c'est plutôt rafraîchissant de te lire et tellement le fun :)

Ysa_la_tite_mere a dit...

Merci pour vos commentaires qui continuent de me faire réfléchir sur la question, sur le pourquoi je lis, pourquoi et comment j'écris.

Sassy a dit...

Voilà !! Tu as mis en mot ce qui me chicotait depuis quelques jours !!

Je partage totalement ton avis sur le sujet !!

Des choix marginaux on en a fait, mais est-ce que je me suis déjà sentie jugée ?? Non pas pan toute !! Pourquoi ?? J'assume mes choix, j'assume ma vie, totalement...

crocomickey a dit...

Ysa, c'est pas pour continuer dans la persécution mais c'est juste un ti-chiâlage ben ordinaire d'un ami-blogueur. Je trouve parfois difficile de lire ta livrée quand c'est tout entassé dans un même paragraphe. Donne-nous un ti-peu d'air dans la page. Àa va nous permettre decsouffler un peu. Messi bokou.

Claude-Anne a dit...

Je suis très en retard, mais j'ai aussi un mot à dire. De un, svp, ne te censure pas! Tu es tt divertissante!! Tu es très différente de moi et j'adore ça! Je te respect, ainsi que tes commentaires au plus haut point. Moi aussi des fois j'ai l'impression que je dois censurer ce que je dis, mais j'ai décidé de ne pas le faire! Je dis ce que j'ai à dire et les gens qui n'aiment pas, n'ont qu'à ne pas lire!! Les forums de femmes, on oublie ça pour moi! Je fais trop de reous. Donc, je reste dans le domaine des blogs!
Et en passant, ton blog, est de loin un de mes préféré!!
Continue de dire ce que tu as à dire.

disa a dit...

AV,無碼,a片免費看,自拍貼圖,伊莉,微風論壇,成人聊天室,成人電影,成人文學,成人貼圖區,成人網站,一葉情貼圖片區,色情漫畫,言情小說,情色論壇,臺灣情色網,色情影片,色情,成人影城,080視訊聊天室,a片,A漫,h漫,麗的色遊戲,同志色教館,AV女優,SEX,咆哮小老鼠,85cc免費影片,正妹牆,ut聊天室,豆豆聊天室,聊天室,情色小說,aio,成人,微風成人,做愛,成人貼圖,18成人,嘟嘟成人網,aio交友愛情館,情色文學,色情小說,色情網站,情色,A片下載,嘟嘟情人色網,成人影片,成人圖片,成人文章,成人小說,成人漫畫,視訊聊天室,性愛,a片,AV女優,聊天室,情色