mercredi, avril 30, 2008

Une banane dans l'oreille

Je vais devenir folle dans les prochaines heures. C'est sûr et certain. Depuis hier soir, j'ai une bulle d'eau dans une oreille. Crisse que c'est désagréable. J'ai passé le nuit à me zigonner l'oreille au grand désespoir de mon chum qui m'a dit que j'avais juste à me coucher d'ssus. Hé ho mon champion, c'est que ce n'est pas la bonne oreille. Moi, je ne dors pas sur mes 2 oreilles. Juste sur la gauche. Et il s'avère que c'est la droite qui me rend dingue. C'est le supplice de la goutte d'eau. Pourtant j'en ai vu d'autre des saletés de gouttes d'eau, mais un bon brassage d'oreille en venait à bout. Cette fois-ci, rien à faire. J'ai même essayer de me sucer l'oreille avec une poire que la sage-femme nous avait donné au cas où l'envie nous prendrait d'aspirer notre progéniture.
Au secours, j'agonise!
***

Parlant banane dans l'oreille. Mon chum a un rendez-vous en ORL vendredi. Sujet: Implant BAHA. Très prometteur dans le genre contournons la banane. C'est que mon chum, sa banane dans l'oreille est au niveau de l'oreille moyenne alors son appareil auditif doit essayer de pitcher du son de l'autre bord de la banane. Mais BAHA, il envoie le son directo à l'oreille interne sans passer par la banane. C'est y pas merveilleux?! Je sens qu'entre BAHA et moi, une belle histoire d'amour naîtra.

lundi, avril 28, 2008

Un p'tit peu plus de moi

Vu chez quelques-uns. Idéal pour passer le temps pendant que mon ordi travaille plus que moi!

1) Le trait principal de mon caractère: Je suis vraiment très très chialeuse, malgré tout, je vais plutôt dire ma capacité à encaisser. Je ne suis pas du genre à m'effondrer devant l'adversité, au contraire, je recule un peu pour absorber le coup et je repars.

2) La qualité que je désire chez un homme: Outre le fait qu'il sache manier la moppe de main de maître: Que ce soit un homme! Le style simili-moumoune: très peu pour moi!

3) La qualité que je préfère chez une femme: Quelle soit moins cute que moi pour ne pas me porter ombrage.

Comme dirait Babe: C'est pas vrai. C'est juste une blague.

Non, franchement, je ne sais pas trop... qu'elle ne sente pas trop le spray-net peut-être. Ça pue le spray-net

4) Mon principal défaut: Mon chum dirait ma mauvaise foi et... de fait je pourrais dire moi aussi ma mauvaise foi. Je suis capable d'être de très mauvaise foi quand je veux. J'ai déjà même préparé une salade de mauvaise foi un jour, c'est très simple et plutôt bon!

5) Ma principale qualité: Le fait de ne pas trop m'en faire avec la vie.

6) Mon occupation préférée: M'écraser dans une chaise au soleil et respirer par le nez

7) Le plat qui me met l’eau à la bouche: il y en a une multitude, je suis très gourmande. Ces temps-ci, tout ce qui contient de l'échalote me met l'eau à la bouche, j'en mets presque sur mes toast le matin.

8) Mes mots favoris: J'aime bien dire "Salut les p'tites bites" à mon chum et mon fils. Babe le répète d'ailleurs et ça me fait beaucoup rire!

9) Ce que je déteste par-dessus tout: Les gens qui sacrent après leurs enfants. J'en entends souvent quand je vais à la piscine avec mes bébés. Il y a une patinoire dans la même bâtisse où des jeunes jouent au hockey et les papas semblent tous sacrer contre leur progéniture... j'en suis venue à croire que tous les parents de jeunes hockeyeurs sont des débiles profonds. J'en ai d'ailleurs vu certains monter dans un Hummer... rien pour me faire changer d'opinion à leur sujet!

10) Un rêve: Un 3e bébé!

vendredi, avril 25, 2008

Banane-Niversaire

Aujourd'hui, mon chéri attrape la trentaine. Il a déjà la bédaine depuis quelques années. Et le front qui gagne de l'espace sur la tête. Aujourd'hui, c'est fini la vingtaine, mon vieux. Là, t'as vraiment pu 20 ans. Et je m'en viens te rejoindre dans quelques mois. Je trouve qu'on fait pas ben ben trentaine... des adulescents qu'ils disent. Et pourquoi pas. Jeunes et cons for ever! Surtout moi, je dirais.

Babe a tellement hâte de te chanter bonne fête... il se peut pu!

Alors, voilà: Bonne fête, gros cul!

Merci d'être là, de m'endurer et surtout de passer le balai.

Je sais pas toi, mais je trouve que 30 ans, ce serait un bel âge pour avoir un 3e enfant, tu trouves pas? Bon, okok, j'te sacre patience avec ça... jusqu'à mes 30 ans à moi!

mercredi, avril 23, 2008

Folie printanière

Je sais pas pour vous, mais moi, le printemps, ça me rend un peu dingue. Je suis fébrile, je "vire dessour". Je ne sais pas si c'est dû au fait que je suis allée à l'école trop longtemps et que je revis dans ma tête les nombreuses fins de session, les rush de travaux longs à la dernière minute, l'abus de café et de cigarettes, les pichets au Pub pour décompresser, les terrasses qui ouvrent. Tout ça tourne dans ma tête. Le bon vieux temps. Travaillant à l'université, j'assiste sans y participer à cette fébrilité, aux vacances qui arrivent et je suis un peu jalouse d'être rendue de l'autre bord de la clôture.
Ayant les mêmes lectures de cabinet que l'Alcolo, je lisais une entrevue du Châtelaine avec Ariane Moffatt où elle disait avoir eu une vingtaine plutôt rocambolesque... je n'ai pu m'empêcher de rire en lisant ça. Rocambolesque. Je pourrais ainsi qualifier la mienne de vingtaine moi aussi. Et quand le soleil revient, la rocambole me démange!
J'ai envie de fumer! Pourtant, ça fait 3 1/2 ans que j'ai arrêté. Quand il fait beau, j'ai toujours envie de fumer.
Aujourd'hui, j'aurais envie de retourner en arrière. J'aurais envie d'appeler S. et de lui dire qu'on oublie tout et que ça revienne comme avant. Mon ami. Mon frère. On laisse mon chum et ta blonde ensemble pour une soirée avec les kids et on va se boire des pichets à L'Ostra (je ne sais même pas si ça existe encore?) et le premier qui roule sous la table est une fillette. Tu me ramèneras coucher sur ton sofa si je ne suis pas capable de marcher pour retourner chez-nous. On pourrais écouter le show de "Secret Word" ou le DVD de Cat Stevens. Après, on ira manger une crème glacée chez Érico. C'est en mai que c'est 2 pour 1 le mardi? J'ai écouté Banlieue des Cowboys Fringants dans le char tantôt, c'est dire si je me ressasse des vieilles affaires.
Je suis nostalgique quand c'est le printemps. Mais je me façonne doucement de nouveaux souvenirs, moins éthyliques ceux-là. Je vais m'acheter un vélo neuf. Je suis tombée en amour avec une super bécane. Les enfants ont chacun leur siège de vélo. J'ai hâte d'aller faire une ride en famille.
Et quand je vais voir le soleil se coucher, il restera toujours un petit goût de bière cheap qui remontera dans ma gorge, en souvenir du bon vieux temps qui me semble si loin. Et je sortirai renifler la fumée secondaire de mon voisin... c'est mieux que rien!

mardi, avril 22, 2008

Ma dancing Queen et autres nouvelles fraiches

Entre deux puff de soleil, un petit mot pour vous dire que mon voisin, oui, celui de la bâche, a pelleté ma cour dimanche. Je ris encore. Je gage que vos voisins sont pas aussi serviables que le mien!


Mon délicieux, quoi que cher, divan, qui devait arriver en juin est prêt à être livré. Je projetais de peinturlurer mon salon avant son arrivée... Me voilà prise au débribu (ceci est une blague très drôle, voir "100 limites").


Le Boston l'a eu dans l'cul.


Et finalement, un petit vidéo de ma jolie danseuse


Je retourne dehors. Salut Beu-bye.

video

mardi, avril 15, 2008

Moi? Pelleter ma cours dans la rue?? Nah!

J'ai toujours trouvé un peu ridicule cette pratique consistant à garrocher son banc de neige dans la rue. Les gens ont-ils si hâte de tondre le gazon?? C'est comme une maladie contagieuse dans ma banlieue, comme la pose des abris Tempo ou l'habillage de gazons. Comme les rues sont à nouveau praticables, je marche et marche et marche depuis quelques jours, faisant le plein de vitamine D et d'air frais. Et partout, les voisins pellettent leur neige dans la rue. Moi? Nononon. Mais je dois avouer que j'ai hâte de voir ma pelouse, ou plutôt la bâche que le voisin mitoyen à gentiment mis dessus. Mais, mon fils moi, il aime ça pelleter. Baaaaaabe, aurais-tu envie de jouer à pelleter de la neige dans la rue?

Sont vraiment ridicules les gens qui garrochent leur banc de neige dans la rue!!

lundi, avril 14, 2008

Question de point de vue!

Babe que la gastro a presque fait périr!: Maman, bercer nous deux.

Ysa qui tente de déposer sa fille par terre ou dans les bras de son père sans grand succès car cette dernière hurle à s'en fendre l'âme: Cocotine, tu vas mieux toi, ton frère est encore malade, maman doit s'occuper de lui aussi. Allez, ma belle, ça fait une semaine que maman t'a dans les bras.

Chum: Une semaine?? Ça fait 1 an que tu l'as dans les bras!

mercredi, avril 09, 2008

Pose pas d'question, t'auras pas d'menteries!

Là, là, je suis un ti peu tannée. Y aurait pas moyen qu'on réponde à mes questions par quelque chose comme la vérité? Ou qu'on engage des gens compétents dans les commerces?


Situation #1


En fin de semaine, ma mère et son vieux bum viennent pour la fête de Cocotine (j'aurais voulu vous mettre une photo de bébé avec la face pleine de mousse poire et chocolat faite avec amour, mais il s'avère que madame a recraché tout de go la mousse au chocolat, préférant manger les poires décorant le dessus du gâteau). Or, c'était aussi la fête du vieux bum. Mon chum a eu l'idée du siècle: Acheter un gilet du Canadien et faire écrire Papou à l'arrière, Papou étant le nom que Babe a donné au vieux bum. La partie "Trouver un chandail du Canadien" n'a pas posé problème. Avec les récents succès de l'équipe, il y en a partout! La partie "Faire écrire Papou à l'arrière" allait se révéler être tout un aria. Le magasin où j'ai acheté le chandail appelle au magasin qui écrit derrière les chandails. "Venez tout de suite" qu'il dit, on va vous faire ça. On arrive là. "Euh, non, finalement, la personne qui a répondu était pas au courant, l'étampeur de nom derrière les chandails est absent aujourd'hui. Revenez demain à partir de 9h30. Retourne à la maison et accessoirement, pogne un nid-de-poule, fait débarquer mon pneu de sur ma roue, entend ma mère dire "Ysa, tu perds des morceaux de ton char", call le towing.

Lendemain matin, bon pied, bon oeil sur ma roue de secours. Au magasin à 9h30 sonnant. "Allo, je viens faire écrire un nom derrière un chandail". "Euh, minute. Ben, c'est que euh... le gars qui fait ça arrive juste à 10h30-11h". Coudonc, calvaire! Y a pas quelqu'un qui est capable de faire sa job comme du monde ici?? Fuck you. Donne-moi les donc les maudites lettres, je vais les étamper moi-même avec mon fer à repasser! Ah, non. J'en ai pas de fer à repasser!

Ça fait que Papou va aller se le faire mettre lui même son nom derrière son chandail. En Gaspésie, il font ça eux autres mettre des noms. Crisse.



Situation #2

On a décidé d'acheter des sièges de bébé pour mettre derrière nos vélos comme cadeau de fête des enfants. Je trouve un modèle à mon goût conseillé dans le Protégez-vous. Envoie des courriels dans des shops de vélo. Finis pas avoir une réponse. "On peut l'avoir à tel prix". Yé. J'appelle. Tombe sur un espèce d'aphasique qui me répond par des onomatopées. Euhhhh, ouinnnnnn, chépô. Je lui dis ce que je veux, lui laisse mes coordonnées. On verra bien. Un jeune homme davantage articulé m'appelle lundi. "On les a commandé, ils devraient arriver mercredi". Super, je vais passer mercredi, je vais dans le coin de toute façon. Mon char est réparé, alors je peux me déplacer en pneu d'été à ma guise, parce que tant qu'à changer une roue et un pneu, aussi bien changer les 4 et "S'il y a une autre tempête, on restera chez-nous câlisse" dixit mon chum. Je peux aussi y aller parce que ma fille a terminé sa mini gastro, qui finalement est passée pas mal dans le beurre. Viva la teta. Aux 2 heures su'l téton, vite remise su'l piton! D'ailleurs, chemin faisant, après avoir eu le bonheur d'ouvrir mes portes de voiture des deux côtés en même temps, because, ça a fondu en St-Sifri et de mettre mes deux enfants dans la dite voiture sans les contorsions d'usage quand des bancs de neige te bloquent l'accès de tous les côtés, chemin faisant, donc, après m'être dit que ma fille serait du pour le siège d'auto sous peu, son frame de chat la confinant toujours à sa coquille, je me disais que l'inventeur de l'expression "En avril ne te découvre pas d'un fil" est un imbécile heureux parce que franchement, on ne s'habille pas comme s'il faisait moins 30 quand il fait 10, no way, good bye le linge d'hiver. Me disant cela, je vois une ado en jupe courte avec les gambettes à l'air! Wô, là. Bon, ok, elle serait mieux en suit de ski-doo qu'en pattes ce matin, il fait quand même juste zéro.

J'arrive donc à la shop de vélo. Je reconnais tout de suite l'aphasique que j'ai eu au téléphone. Il porte un gilet bédaine et des culottes trop petites et trop basses pour lui. Je lui vois presque le between (Celle ça elle est juste pour toi Papou). Style Iggy Pop... Bof! Euhhhhh, ouinnnn, et puis euhhhh. Trouve pas la facture. Sais pas de quoi je parle. Appelle quelqu'un. Finalement, ce siège là ne se trouve plus chez le fournisseur, euhhhhh. Ouinnnnnn, pis ça sera pas vraiment trouvable, gennnnnnre euhhhhhhh. Fait que j'en ai un autre modèle, mais plus cher. Euhhhhhhh.

AHHHHHHHHH!

Calvaire, c'est trop pour moi ce matin. Pourquoi tu me dis que ça va arriver mercredi, si ça va arriver jamais?? À moins que l'aphasique déraille?? Je fais quoi là??


Ben, je vais en acheter chez Canadian Tire des maudits sièges!


Bonne journée!

mercredi, avril 02, 2008

Ma touche de rose

Un an. Ma petite femme, tu as a un an aujourd'hui. Il y a un an, je me levais avec des contractions aux 10 minutes, qui reviendraient vite aux 5 minutes. Allais-je accoucher ce jour? Je doute. Ça ne fait pas assez mal. J'appelle tout de même ton papa et la Sage-Femme. On ne sait jamais. La journée passe comme ça, contractions, bains, coup de balai. À 17h, la sage-femme vient voir. 5 cm. Je peux aussi bien être à 5 cm depuis 2 semaines. Pas très significatif. Tout le monde s'en va souper. Je doute vraiment que ce soit pour ce soir là. Tout à coup: Patlow! Quelle sensation désagréable! Membranes rompues. Pe-Laï! On change de beat. Tout compte fait, tu t'en viens. La sage-femme arrive. La tête est tout prêt. Il doit être passé 19h. Je dis à la blague que tu seras là à temps pour qu'on écoute les Invincibles à 21h. En effet, tu arrives avant 20h. Bien décidée à ne pas t'en laisser imposer. Toute rose déjà, dès le 1er instant. Si forte et fragile. Et belle. Si belle. On vérifie, deux fois plutôt qu'une. Tu es bien une fille. Je n'ai pas écouté les Invincibles. Écouter la téloche lors de sa 1ère date avec la femme de sa vie, ça ferait un peu con. On avait tant de choses à se dire, sans même ouvrir la bouche. Tout de nous à découvrir. On s'est endormis collés, toi, moi et ton papa. Depuis ce jour, tu ne cesses de nous étonner. Tu est si coquine, si frondeuse. Tu vas en faire marcher plus d'un, ma Cocotine! Tu veux suivre ton frère partout. C'est ton modèle, ton idole. Tu es maintenant bipède à temps plein, terminée la marche à quatre pattes. Tu peux dire : Papa, byebye, tape, cache, et lait. Toujours pas de maman sur la liste, quoi que maman et lait son plutôt synonyme. Tu es absolument craquante quand tu imites le cheval, quand tu cries en bombant le torse, quand tu ris aux éclats, quand tu fais un câlin à tes poupées. Le soir quand tu fais dodo et que je range les jouets, je m'arrête encore un instant quand je tombe sur une poupée, entre six camions. Merci d'être là ma tendre-beauté, ma sucrerie, mon anguille électrique complètement dynamique. Merci d'avoir fait rentrer des poupées dans notre maison. Merci d'avoir amené dans nos vies une touche de rose.


Je t'aime à la folie.

Un an s'est passé entre ces deux photos.


La 1ere, à quelques minutes de vie. Quelle beauté. Non, mais quelle beauté!!! Même un an plus tard, je n'en suis pas complètement revenue.


Et que dire de celle-ci.

Et pour célèbrer nos 1 an d'allaitement, je vous laisse sur ce vidéo absolument ma-gni-fi-que. Si vous trouvez qu'allaiter un bambin est dégoûtant, malsain et incestueux, retournez à votre vaisselle, ce vidéo pourrait vous perturber!!!

http://www.youtube.com/watch?v=942FRjAJhxU