lundi, octobre 27, 2008

Grands changements en perspective!

J'avais un message sur ma boîte vocale ce matin. Du genre que je n'attendais plus. Du genre: "Salut Ysa, ici ta boss. J'aimerais ça te rencontrer cette semaine pour parler de tes futures nouvelles conditions de travail". Je ne l'avais pas rappeler encore que je me roulais déjà par terre de joie, embrassant mon ordi et criant (tout bas) dans la bibli: OH YES!!!
Depuis quelques semaines, après 4 ans de "peut-être", de "un jour viendra" et de "ben oui, c'est ça!" mon "cas" était aux Ressources humaines et j'espérais tout de même. Même si je n'y croyais pas vraiment.
J'explique un peu ma situation. J'ai été engagée au début de ma maîtrise, c'était à ce moment-là une job étudiante, payée en conséquence (je faisais 5h/semaine au début), pas de vacances, de congés, d'assurance, de possibilités d'amélioration, un nouveau contrat chaque session et payée par une subvention, donc pas employée de l'université. Ça fait de cela 6 ans. Rien n'a changé dans mes conditions depuis, si ce n'est que je fais 21h/semaine parce que la demande de documents en formats alternatifs pour les étudiants à exploser, surtout dû au fait que les troubles d'apprentissage sont de mieux en mieux connus ce qui apporte une clientèle énorme. Mon boulot n'a plus vraiment de lien avec ce pour quoi j'ai été engagée. Tout le monde qui fait ce travail ailleurs a une job professionnelle alors que moi je sèche avec mes conditions de cul et mon salaire d'étudiante (c'est loin d'être un mauvais salaire d'ailleurs, je ne veux pas avoir l'air ingrate, mais j'aimerais juste être reconnue parce que je pense que ce que je fais est important). Donc, quand je suis partie en congé de maternité en 2005, j'avais laissé sous-entendre que je chercherais peut-être autre chose si mes conditions ne changeaient pas. C'était de la frime: pouvoir travailler quand je voulais et de la maison étaient des avantages trop grands pour que je parte, mais je me suis essayée. Malgré que ma boss "travaillait pour ma cause" selon ses dires, ça n'a jamais débloqué. Je suis revenue à la charge souvent. Je sais que j'ai le gros bout du bâton: je fais de la bonne job, je suis hyper efficace: vite fait, bien fait. Tant pis si j'ai l'air prétentieuse, je sais qu'ils seraient un peu dans la crotte si je partais. Donc, cet automne, une nouvelle fois, ma boss me dit qu'elle essaie de voir et tout jusqu'à ce téléphone ce matin...
Je la rencontre mercredi. Je ne sais rien pour le moment, si ce n'est que je vais avoir une vraie job. Plusieurs avantages et un peu plus de responsabilités qu'elle m'a dit. Je suis fort heureuse de ces responsabilités de plus car mes boss ne connaissent rien de ce que je fais et disent n'importe quoi aux étudiants. Je m'attends à ce que tout ce qui touche aux technologies adaptées soit désormais de mon ressort, je serai la seule responsable et fiez-vous sur moi, ça va opérer ici!
Je ne sais pas exactement à quoi m'attendre comme avantages. Je me permets de rêver. Ça devrait être un poste professionnel.
Un poste pro c'est:

-une convention collective!!!! (Juste à penser à ça, je croule de rire. Je vais peut-être faire la grève un jour. Totalement hilarant!)
-1 mois de vacances payées en commençant (oh que youppi!)
-des congés fériés payés
-des congés maladie payés (ça aussi, ça me fait rire! Wow, payée pour être malade chez-nous)
-la possibilité d'avoir une assurance et un régime de retraire. (Un régime de retraite, vous rendez-vous compte?? Moi qui ne croyais jamais pouvoir prendre de REER de ma vie. Un régime de retraite! Je ris, je ris, je ris)
-mes enfants pourraient avoir une exonération de frais de scolarité s'ils étudient ici!!!
-Une substantielle augmentation de salaire...

Je CA-PO-TE

Plus de détails mercredi...

9 commentaires:

Joa a dit...

Ça me fait penser à ma récente entrevue... Mon boss (j'ai encore de la misère avec le mot... et le statut) me parlait d'assurance collective et de vacances payées croyant agiter sous mon nez d'éternelle pigiste l'équivalent du numéro gagnant du 6/49.

Cela dit, toutes mes félicitations Ysa! D'alléchantes conditions et d'excitantes responsabilités!

justeunpeufrustree a dit...

Oh que je vais revenir lire mercredi ! ;)

Ça valait donc la peine d'attendre, d'être patiente. Des fois on est trop pressé et on se retrouve à changer 4 trentes sous pour une piastre. :)

LOL un fond de pension ! Woohooo !

crocomickey a dit...

J'ai trois entrevues à faire mercredi pour des textes à écrire. Je vais penser à toi entre le 2ième interviewé et la troisième. Bonne chance !!!

Mynaï a dit...

Super Ysa! En attendant plus de détails mercredi, que dire de plus que G-É-N-I-A-L!

a dit...

Go! Go! Ysa Go!
Juste pour une exonération de frais de scolarité ça vaut mauditement le coup.
Félicitations et merde pour mercredi!

La vie au Max a dit...

Il y a des bonnes nouvelles à l'horizon!!! J'espère que tu aura tous ce tu veux!! T'es capable!!!

oknotok a dit...

Je vais penser à toi mercredi!

Bonne chance xxx

Claude-Anne a dit...

Bonne chance xxx
J'ai hâte de venir lire mercredi.

jamfil a dit...

En tant que professionnelle dans une université concurrente, je sais ce qui t'attend et on dira ce que l'on voudra mais... c'est l'fun en maudit les conventions collectives ;)

Super nouvelle! bravo!

ps: en passant ils ont pas besoin de quelqu'un à Laval? me semble que je re-déménagerais à Québec ;)