mercredi, mai 07, 2008

Un clin d'oeil pour Ti-Lulu

Il fait juste un peu trop soleil pour parler de choses sérieuses comme un gun sur une tempe et bang good-bye mon père. Mais ça fait 6 ans aujourd'hui. Je me surprends moi même d'y avoir pensé cette année. Il fait juste trop beau pour écrire le mot qui commence par "sui" et fini par "cide", parce que je sais qu'il y en a qui google ce mot, qui cherche le mode d'emploi et je n'ai pas envie de le savoir, je n'ai pas envie que de gens arrivent ici en tapant ce mot, pas aujourd'hui en tout cas. Je préfère m'enterrer la tête dans le sable jusqu'au nombril. J'm'assume, sti! Il faisait soleil aussi il y a 6 ans, il me semble, quand on était allées bummer une clope à l'infirmier dans la cours de l'hôpital moi et ma soeur. Mon chum avait trouvé que c'était une bonne excuse pour recommencer à fumer. You bet, mon pet! Il y a 6 ans, vers cette heure-ci, il voulait pas arrêter de respirer Ti-Lulu. Il a fallu que je lui parle dans l'casse, que je lui dise d'arrêter de faire le cave et de décrocher pour de bon... au point ou on en était. Pas question de me taper un père légume ou dans le coma pour les 30 prochaines années. Il n'en est juste pas question. Pour une fois, il a écouté. Il a lâché prise. Mort cérébrale déclarée. Soulagement général.

6 ans... ça commence à faire un bail.
Aujourd'hui il fait soleil et j'avais envie de te dire bonjour, tout simplement.

7 commentaires:

Ex Ivrogne a dit...

Fait deux ans que je suis à Québec, deux ans que je lis ton billet de ce non-anniversaire, deux ans que j'ai toujours les mêmes frissons. C'est d'ailleurs ce premier billet, sur ce même sujet, qui m'avait fait t'affectionner tendrement. Ça jamais quitté depuis, dans toutes les sortes de moments de blogues.

mandoline a dit...

Comme dirait Alcolo, moi je me contente d'entrer sur la pointe des pieds et de refermer la porte en sortant...

Mynaï a dit...

J'suis passée quelques fois aujourd'hui cherchant en vain quoi répondre. Je t'ai lue, tu m'as émue. Point.

souimi a dit...

Bien je le salue, le papa.
J'aime mieux rester silencieuse aussi. Pour toi.

Sicame a dit...

Je suis aussi émue et sans mots

Ysa_la_tite_mere a dit...

Vos mots me touchent beaucoup.

Alcolo: Tu sais que c'est réciproque :-)

Magi a dit...

Comme d'habitude, t'es venu me chercher Ysa !