jeudi, mars 06, 2008

Pour booster mon lectorat


Comme ça amène du monde, je saisi ma dernière occasion de parler de cette objet du diable nommé la SUCE. Parce que, ça été une grosse semaine ici en fait de "sacre-moi tout ça aux vidanges!" Le dossier couche est considéré clos. Et le dossier SUCE semble l'être aussi. Je vais de surprise en surprise. Ma fille mange tout ce qui lui passe sous le nez, des kleenex aux piles et passant par le sofa, les bottes d'hiver, les écouteurs et les ampoules électriques. Elle décape aussi les meubles, avis aux intéressés. Ma fille donc, a vu passer la SUCE de son frère et y a mis un coup de dents. J'ai saisi l'occasion pour en couper l'extrémité. Babe n'a pas trop apprécié la chose, mais je lui ai dit que peut-être papa irait en acheter une au magasin. Mais papa n'y est pas allé. Ceci est un mensonge éhonté puisque le dessus du frigo déborde de SUCE avec un S à la fin. Il a passé 2 nuits avec sa SUCE dans la main, mais sans plus de chi-chi. Il a le sommeil très agité, mais ne réclame pas la SUCE. 3e nuit ce soir, la SUCE est dans son lit, mais il ne l'a même pas touchée. Dire qu'il y a 3 jours, il me l'a demandait à la journée longue... Avoir su que ce serait si facile...
Or donc, c'était ma dernière chance de m'attirer du monde en parlant de SUCE parce que cet objet maudit disparaîtra sous peu de ma maison pour ne plus jamais y entrer.
Merci. Bonsoir.

3 commentaires:

La Felee a dit...

Je remarque que tu mentionnes le mot SUCE souvent. C'est bien parce que ça te fais une banque de SUCE pour Google, il parait que la répétition du mot clé augmente la chance qu'il soit AVALÉ par les moteurs de recherche.
C'est génial que Babe ait décidé qu'il était prêt pour lâcher la couche et la suce en même temps. Tu lui diras que la madame le félicite. :)
Maintenant il reste l'étape d'apprendre à ESSUYER LES FESSES.

Ysa_la_tite_mere a dit...

Hahahaha! J'adore ton commentaire! Je te BAISE la main en guise de salutation. Je vais aller FOURRER ma dinde avec des GRAINES de lin et acheter un PLOTTE de laine pour tricoter un foulard.

alcolo a dit...

Quel billet JUTEUX! L'humour GICLE littéralement d'une situation qui autrement aurait pu être banale dans la vie de la tite MÈRE. Mais quant, au SEIN d'une famille, on est aussi O CUL P que vous l'êtes, il est normal que ce genre de truc deviennent aussi désopilant. Alors je vous LÈVRE mon chapeau du BOUT des DOIGTS dans la LANGUE de Molière! Ça CRAQUE ou ça CASSE dirait une fêlée!