mercredi, février 20, 2008

Conversation d'ascenseur.

Moi ici présente, je ne suis pas sociable. Pas une miette. Zéro pis une barre. J'aime bien les foules anonymes. Mon chum, lui, c'est l'inverse. Il est pas si pire sociable, mais ne lui parlez pas Festival d'été ou quelque chose du genre. No way. Ya du monde. Moi, tant que ce sont tous des anonymes qui ne remarquent pas ma présence, ça me va. Si, par malheur, je vois quelqu'un avec qui je suis déjà allée à l'école, déjà travaillé, déjà vu, bref, quelqu'un à qui je devrais dire : "Allo, ça va?", même si je me crisse comme de l'an 40 de si ça va bien ou non et que je souhaite de tout mon coeur qu'il ne vienne pas me dire que ça va mal parce que je ne veux vraiment rien savoir, si ça se produit, je me cache. Je suis une vraie pro dans l'art de me planquer et/ou de faire l'innoncente, genre je fais semblant de ne pas te voir et je passe mon chemin, si je vois l'ombre d'une connaissance à qui je n'ai pas parlé depuis plus d'un an. C'est mon délai. Après un an, tu n'existes plus pour moi. That's it. Tant qu'à faire semblant, j'aime mieux me cacher.
Mais, le pire du pire, les inconnus qui me jasent ça dans l'ascenseur: Non! Pas capable de mettre ma face d'enjoy et de faire semblant que je suis miss jasette. Je dois avoir l'air bête comme mes 2 pieds, ce que, par ailleurs, je suis! C'est arrivée tantôt.

M. Enjoy: Hé ho, madame, as-tu hâte que l'hiver finisse?

Ysa-not-enjoy: Non!

M. Enjoy: Hé ho, madame, ça va prendre des canots quand ça va fondre!

Ysa-not-enjoy: canoquavafondre-canoquavafondre

M. Enjoy: Hé ho, madame, bon appétit!

Ysa-not-enjoy: napétit-napétit

Ça m'énarve!

Mais, bon, ce ne sera jamais pire que: "Hé ho, madame, qu'est-ce que tu lis?!
"JE LIS, SACRAMENT, VEUX-TU BEN ME SACRER UNE P'TITE PATIENCE"

8 commentaires:

souimi a dit...

Que je suis d'accord! Je te ressemble un peu sur ce point. Ce qu'ils m'exaspèrent parfois....

C'est comme à l'épicerie, lorsqu'on commente mes achats. J'mangerai bien ce que je voudrai! Ça ne regarde personne.
Ou au IGA du coin, le p'tit caissier qui accueille les gens à en disant:" Bonjour! Comment ça va, aujourd'hui?" Mais viarge, il n'en a rien à cirer que j'aille bien ou pas!
Sacrez-moi patience! Saluez, point final!
Tiens, tu m'inspires un autre billet pour mon blogue. Je vais de ce pas l'écrire.

La Felee a dit...

On est pas sociable et de la même façon en plus. Moi aussi je préfère la foule pour passer innaperçue...

Pis moi aussi ça me fait chier quand je veux la paix et qu'un M.Enjoy dans l'autobus ou une salle d'attente veux jaser un ti brin !!!

small mama a dit...

ah ha! C'est pour ça que tu ne m'a pas saluée dans l'ascenceur de la place Laurier! ;)

Véro a dit...

Trop drôle!
Je fais aussi partie des Pas Sociable Pour Deux Cennes. Le genre de situations que tu décris ne m'arrivent pourtant pas souvent. Tu me fais réaliser qu'il faudrait peut-être que je prenne l'air de temps en temps... ya des limites à se cacher du monde ;o)

jamfil a dit...

hahahaha! J'ai rien à ajouter! Tu décris trop bien la situation!

Ya tu quelque chose de plus plate à faire que le small talk? Ark. Je prends pour acquis que tu ne vas pas dans les party de bureau non plus pour faire semblant que t'es donc contente de prendre un verre avec des gens dont tu te cr**** de la vie en dehors du travail et à qui tu n'as aucune envie de raconter la tienne. Tout comme moi. Je me fais traiter de sauvage quand je dis que je ne vais pas dans les party, je les traite d'hypocrites d'y aller ;)

Magi a dit...

ah ah Ysa, j'essaie d'imaginer ta face de "boeuf" et j'ai ben d'la misère !!!!!
Si j'avais rencontré ton M. Enjoy, on serait probablement sortie de l'ascenseur bras dessus, bras dessous, de nouveaux grand chum !!!

alcolo a dit...

Ysa, fait combien de temps qu'on s'est pas vu... parce qu'il me vient cette tite-peur qu'à mon mariage ça fasse un an, je dis ça comme ça, la veillée va être longue à pas se parler ;-)

Ysa_la_tite_mere a dit...

Hahaha, Small mama, non, j'étais vraiment pas sûre que c'était toi... quoi que même avoir été sûre... j'ai toujours peur de m'imposer dans la vie des gens, alors en général, je ne fais pas trop de bruit.

Jamfil: Je travaille TU SEULE alors pas à me taper de party de bureau.

Alcolo: Non, mais je sais me tenir... et s'il y a du lunch gratis en plus, je deviens soudain plus sociable. N'importe quoi pour du lunch gratis!
Et au pire, quand ça approchera un an, tu calleras malade et tu viendras manger du fudge ici avec ta tendre moitié! C'est pas comme si je restais loin :-)