mercredi, juin 28, 2006

Devil!

Mal d'ouïe!

Entendu au Service des finances de l'université tout à l'heure, de la part du sympathique et rondouillet jeune homme travaillant au guichet voisin de celui où j'étais:

(en l'espace de 30 secondes):

"Si vous auriez blablabla
Si vous auriez blablabli
Si vous auriez blablablu"

Je saigne des oreilles!

mardi, juin 27, 2006

On déjeunera chez Greenberg...

Souvent, il me revient des bouts de l'album du peuple de Pérusse... comme ce matin!

Dans l'album du peuple Tome 2, si je me souviens bien, il était question des tounes de mise en attente dans les commerces qui pouvaient tout changer notre humeur. Le 1er gars tout content d'appeler chez Croteau, entendait "J'ai un serpent dans mes bobettes" et finalement, engueulait le gars qui répondait avec un: "Croteau, s'ti, ça t'a ben pris du temps à répondre, maudit cornet!" (inoubliable, quand même!!!) Au contraire, un gars très fru que son galliper ne soit pas garanti entendait: "On déjeunera chez Greenberg et on lavera nos enjoliveurs, je te fabriquerai ma belle, une boite à malle sculptée dans n'bouteille d'eau d'javel..." Et finalement, ça ne dérangeait plus trop notre homme que son galliper ne soit plus sur la garantie!!

Tout ça pour dire que: Ben, Pérusse avait raison!!!

Ce matin, je reçois une lettre de l'Agence de revenu du Quénéda m'enjoignant de lui faire parvenir un soit disant paiement en retard de 88$. Pour faire une histoire courte, j'avais toujours dis que j'étais célibataire dans mes déclarations d'impôt et quand Babe est né j'ai eu quelques problèmes avec ça... Bref, je dois beaucoup de fric pour de la TPS que j'ai reçue en trop. Ça fait presque 1 an que ça niaise... J'ai fini par prendre une entente parce que ma contestation n'a rien donné, j'envoie 12 chèques pour le total de la somme due. Mais ils ont décidé de saisir mon retour d'impôt, malgré l'entente prise au préalable avec eux... j'étais en crisse, mais bon... Mais, ils n'ont pas arrêté d'encaisser mes chèques. Quand je m'en suis rendue compte, ils me devaient 75$. J'appelle, il y a peut-être 2 mois, il y a eu une erreur, ils ont mis mon argent dans les acomptes provisionnels au lieu de le mettre sur le paiement de ma dette. Tout est beau, ils me renvoient le reste de mes chèques. Mais, là, ce matin, je reçois une lettre disant que je devais payé 88$ et que mon paiement était en retard. Le 88$ étant la différence entre ma dette et mon retour d'impôt saisi. Ils n'avaient pas compté mes 3 versements... et encore moins décidé de finalement m'envoyer le 75$ qu'ils me devaient.
J'étais en TA-BAR-N**! Je téléphone, j'avais le shake tellement j'étais enragée, prête à pitcher un char de marde à qui allait me répondre, même si je savais que ce n'était pas sa faute.
Ben, croyez le ou non... la p'tite toune du genre "On déjeunera chez Greenberg" m'a passablement dépompé. Et la sexy voix du très sympathique mâle qui m'a répondu a presque réussi à me mettre de bonne humeur...

Comme quoi...
J'ai presque envie d'aller laver mes enjoliveurs.
Quoi? J'ai pas de char?
Bah, je vais laver ceux du voisin!

lundi, juin 26, 2006

Le jeu de mots boiteux de la semaine, du mois, de l'année!

J'allais l'oublier...

Je suis allée à Charlesbourg en bus ce matin et je suis passée devant un bar qui s'appelle: Le Pub Corn.

Le Pub Corn, sacrament.

Je ne ferai aucun autre commentaire.

2 pieds pour...

Marcher!!!

Une semaine avant ses 11 mois, le Babe a réussi à mettre une patte devant l'autre sans l'aide de maman, d'une chaise, d'une armoire. J'ai braillé comme une madeleine... il mesure environ 2 pommes et demi et se dandine comme un homme!

Well... il va pouvoir se sauver de moi maintenant!

dimanche, juin 25, 2006

Rubrique: Consommatrice avertie!

La crème solaire en vaporisateur, c'est d'la marde! Quand je pchitttttte, il en tombe partout sauf sur la tendre peau de mon Babe...

Mauvais achat!

Question de la semaine

Pourquoi les emballages de barre Mars au chocolat foncé sont plus pâles que ceux des barres Mars ordinaires?

Moi, c'est le genre de détails qui me fourrent raide!

On n'a pu 20 ans!

Grosse Saint-Jean cette année: On a écouté le show des Plaines à TQS plutôt que d'y aller. Mon chum haït les foules-saoules. Moi, c'est plutôt Marjo (non, mais, mets-toi une brassière ma grande) et le chanteur des Respectables que je préfère avoir la possibilité de zapper. Donc, on a écouté le show, en mangeant du bon porcogne bien salé et en buvant une U... Tsé... Une U, viarge!!! Un ami de mon chum en avait laissé deux ici et on était trop lâche pour aller à l'épicerie. J'ai honte.
On s'est couché à 11h...

Même ma grand-mère a fait le party plus que ça!

Fut un temps où j'étais plus wild...

vendredi, juin 23, 2006

Ode au lieu : La rue Saint-Joseph

J’aime le quartier Saint-Roch à la folie. Malgré que je demeure maintenant dans Saint-Sauveur, je retourne me balader sur la rue Saint-Joseph presque tous les jours. C’est une rue fascinante, tellement particulière. J’aime d’amour ma St-Jo bigarrée et hétéroclite, autant que mon chum la déteste, pour les mêmes raisons. On y retrouve tous les contrastes de Québec en concentré. La partie du mail qui a été démolie dans l’entreprise de revitalisation du Centre-ville est devenue le haut-lieu du « hip ». Tout ce qui grouille et grenouille de branché à Québec fréquente cet endroit, tellement mal famé il n’y a pas si longtemps. En même temps, malgré tous les efforts de la ville pour tasser les itinérants et autres personnes gênantes de là, il demeure toujours certains individus passablement louches qui rôdent dans les environs. Voilà toute la beauté de la chose! D’un côté de la rue on retrouve le très chic magasin pour enfants Benjo, qui vend des chemises Burberry pour bébés à 200$ et de l’autre des itinérants qui se donnent des coups de couteau sur le parvis de l’Église Saint-Roch! On retrouve les restos et les bars les plus in en ville dans ce coin. En même temps, on y retrouve toujours des bonhommes qui sentent la robine à 9h15 le matin, arrivant peut-être de la Taverne chez Jos Dion, un de mes bars favoris, au grand désarroi de mon chum!! On peut être sur que ça va sentir le poulet en passant devant l’Intermarché, qu’on va se faire quêter du p’tit change en sortant de chez Pantoute, que des punks vont avoir fait chier leurs saletés de clébards sur les trottoirs, qu’on va se faire cruiser devant la bibliothèque, qu’un espèce de bizarroïde va chanter dehors avec son p’tit magnéto, poussant puissamment un « Welcome Wanky », ignorant visiblement les véritables paroles de « Protest song », que ça va sentir bon la brioche devant la Boite à pain, qu’il va y avoir de la musique dehors devant le petit resto au coin, devant l’Église, dont j’ignore le nom. J’aime tout de ce coin ! Autant le très chic n’ hip Largo que l’Épicerie économique. Autant les jeunes mamans avec leur poussette, les grano avec du poil en'd'sous des bras, les gens d'affaire chics et les bums avec des tatoo dans le visage. Pas besoin d’aller ailleurs quand on habite sur la rue Saint-Joseph! Il y a la bibli, un théâtre, une galerie d’art, une épicerie, une boulangerie, une pâtisserie, une libraire. On peut magasiner chez Hugo Boss et deux coins de rue plus loin aller revendre ses beaux vestiments dans un des nombreux pawn shop!
On dirait une chronique touristique pour une gazette cheap!
J’m’en fous!
Moi, je t’aime d’amour ma Saint-Joseph!

mercredi, juin 21, 2006

BRRRRR

"Il fait froid, on gèle, y a pas qu'l'hiver qui est cruel" (Daniel Bélanger)

Non, pas qu'l'hiver. L'air climatisé à l'université aussi.

SUIS GELÉE!!!

dimanche, juin 18, 2006

Bonne fête, vieux fou!

Aujourd’hui, Fête des pères. Demain, 19 juin, ta fête. Tu aurais eu 53 ans, si je me souviens bien. Tu m’excuseras, j’ai encore oublié l’anniversaire de ta mort cette année. Bah, on s’en fiche! Je préfère me souvenir de toi en train de souffler des bougies que venant de te faire sauter la cervelle. Tu étais plus beau ta cigarette au bec que couché dans des draps bleus avec un trou sur le côté de crâne. Et puis, tu oublierais toi-même cette date, je suppose, tout comme ta fête, et la mienne! Des détails insignifiants, de toute façon. Je sais que je me fais juger depuis ta mort par mon comportement. Pourtant, j’agis totalement en pensant à toi, selon ta logique à toi. C’est ma façon à moi de te rendre un dernier hommage. Je n’ai pas pleuré quand tu es mort. Je me suis tenue droite comme une barre, j’ai pris tout en charge, j’ai fait mon petit discours à la messe… la messe… brrrr… c’est bien pour faire taire tes sœurs que j’ai accepté ça! Toujours est-il que tu avais choisi ton heure, qui étais-je moi pour pleurer?? Pleurer ta détresse passé, oui, peut-être. Mais ta mort, ta délivrance. Non! Désolé, moi j’étais plutôt soulagée. Pas contente, non, faudrait pas charrier, j’ai déjà l’air assez sans cœur comme ça! Je ne me suis jamais sentie coupable, non plus, contrairement au reste de la famille. Moi, je les avais réglées mes affaires avec toi. J’étais en paix avec le passé.
J’ai eu une pensée pour toi quand j’ai appris que j’étais enceinte. Tu aurais capoté raide d’apprendre ça. Un p’tit gars en plus, qui a ton regard malicieux et ton p’tit crisse de sourire. J’imagine quelles frivolités tu lui aurais enseignées… Les mêmes qu’à moi je suppose! J’aurais aimé ça qu’il te connaisse. La blonde à ‘Gex avait écrit dans ton « livre-de-mort » qu’avant de te connaître, elle n’avait pas tout à fait compris ce qu’était « l’esprit gaspésien ». C’est ce que tu aurais montré au Babe et que je m’efforcerai de mon mieux de lui enseigner moi-même. Lui aurais-tu envoyé de la drogue pour sa fête à lui aussi? Héhé, c’était toujours une surprise de recevoir un colis embaumant le cannabis à 5 mètres à la ronde… pas suspect du tout!!! Vieux fou!
Je garde de toi que les belles choses. J’ai enterré le reste avec toi, ton chapeau à grand bord, ta carte de construction et une de tes flèches. J’ai encore un peu de cendre qui traîne quelque part dans ma chambre. Je vais essayer de penser de faire ce que je voulais faire avec : la moitié dans la mer, l’autre moitié en dessous d’un arbre. Quand je regarde la mer à perte de vue, je sais que je la vois avec tes yeux. J’ai décidé d’être libre, même si c’est du fake et que contrairement à toi, je ne le suis pas vraiment. Sauf que moi, je suis encore là. La vie n’était pas assez grande pour toi. Pour moi, ça va! J’ai toujours un petit bout qui doit me venir de maman et qui me ramène sur terre une fois de temps en temps. J’ai décidé d’avoir la délinquance joyeuse, mais en version soft. Je pense à toi quand ça sent la scie mécanique ou le gaz à ski-doo. Quand le ciel est bleu et que la journée serait parfaite pour prendre le large. Quand je vois un vieil anglais qui fait dur dans le Vieux et que je t’entends me chuchoter à l’oreille : « Le tourisss’ est laid c’t’année » ou en voyant un garçon un peu enveloppé : « Beau jeune homme, mais gras un peu! ». Je pense à toi chaque fois que j’entends « Le cœur est un oiseau » de Desjardins. J’en ai fait écrire des bouts sur ta carte-de-mort et sur ta pierre tombale :

Ce n’était
Qu’un orage
Ce n’était
Qu’une cage
Tu reprendras
Ta course
Tu iras
À la source
Tu boiras
Tout le ciel
Ouvre tes ailes.
Liberté
Liberté
Li
Ber
Té!


Bonne fête Ti-Lulu. Mon père indigne. Mon délinquant. Mon suicidé. Mon vieux fou. J’irai fumer un joint sur ta tombe.

samedi, juin 17, 2006

Une naissance, un livre

J'ai abonné le Babe à la bibliothèque aujourd'hui. Il y a un programme cool qui s'appelle "Une naissance, un livre" pour les bébés de moins d'un an. En l'abonnant à la bibli, on reçoit un petit livre en cadeau et plein de suggestions de lectures par groupes d'âge. Sympatique comme initiative. Je vais essayer de lui emprunter des livres régulièrement. Vu le prix (10$ pour 4 pages et 8 mots!), je n'en achète pas des masses, alors on lit souvent les mêmes histoires. Le Babe en mange des livres (au sens propre... mon Petit Larousse est à moitié déchiré et plein de bave!), je vais l'encourager à continuer... et à les dévorer avec ses yeux et ses oreilles plutôt qu'avec sa bouche"

jeudi, juin 15, 2006

Congé PAYÉ!

Mon chum et moi n'avons jamais eu de super jobs et encore moins le moindre avantage social. C'est la 1ere fois que mon chum à un vrai "métier". La semaine passée, il avait un test en audiologie et un rendez-vous en ORL, une demi-journée. Il a donc fait comme d'habitude dans ces cas là: il a travaillé 4h de plus durant la semaine pour compenser. Il me regarde avant-hier et me dit:
-"Je pense que je vais être payé pendant mon rendez-vous chez le doc.

-Mah?

-Oui, oui, je pense que j'ai des congés de maladie PAYÉS!"

Et bien oui! Non seulement son 4h chez le doc est payé, mais en plus les 4h qu'il a fait pour, pensait-il, reprendre ses heures ont été payé à temps 1/2 en heures supp!!!

C'est fou de même la vie! On en ai pas revenus encore!! Wow! Des congés PAYÉS!

Dire que lors de mon accouchement, il a eu 2 jours de congé seulement, NON-PAYÉS!!!

Appel à tous, rouquinerie et femme d'affaires!

Je lance un appel à tous les fabriquants de vêtements cheapo: Faites donc du beau linge, viarge! C'est pas compliqué. Allez au mégésin. Regardez le linge qui coûtent cher. Et faites la même chose, sauf cheap!

Non, mais, pourquoi, pourquoi, chaque fois que je trouve un morceau de linge joli, je fais un saut quand je vois le prix. Pourquoi tout le linge que je trouve beau coûtent cher?

Je ne payerai pas un top 50$, non de non!!!

Je suis textilo-frustrée

***

Tantôt, en allant à la garderie, j'ai compté 3 roux sur 15 personnes dans l'autobus. C'est beaucoup!

***

Je me suis rendue compte que je suis toute une femme d'affaire. J'amène mon Babe à la garderie 1/2 journée par semaine. Ça me coûte 15$ plus 5,80$ d'autobus. Arrondissons à 21$ en tout. Moi, j'ai le temps de travailler 2h, je gagne donc 33$. 33-21=12$

Je ne me mettrai pas riche comme ça!!!

Heureusement que je ne gagne pas 10$ de l'heure... ça me couterais 1$ pour venir travailler!

mardi, juin 13, 2006

Les enfants des autres

J'aime mon fils d'un amour immense et intense. Un amour dont je n'avais jamais soupçonné la force avant de rencontrer cette petite masse toute chaude. Je me réveille la nuit pour l'aimer. J'ai le coeur gonflé de fierté quand je le vois faire des bye-bye en disant "Boba. Boba." Si je le couche à 20h, à 21h, je m'ennuie déjà de lui et je me demande comment je vais réussir à attendre jusqu'au lendemain matin pour le serrer fort. Je peux passer 1h à refaire sans arrêt la même chose qui le fait éclater de rire, juste pour entendre ce "rire qui lézarde les murs. Qui sait surtout guérir mes blessures" (Renaud, Mistral gagnant) J'ai l'oedipe inversé: c'est moi qui veut me marier avec lui quand il sera grand! Bref, j'en suis folle!
Je pense que tout l'amour que j'ai à donner à des enfants est concentré sur lui. En effet, je me suis rendue compte que je n'aime pas les enfants des autres. Ça l'air un peu extrême écrit comme ça... N'aller pas croire que je les hais. Non, pas du tout. Mais je suis dans la plus parfaite indifférence face à tous les autres enfants que le mien. Je peux les trouver bien mignons, mais je n'ai pas envie de les prendre, de leur donner des bisous et je serais incapable de changer de couche un autre bébé que le mien. Je ne voudrais même pas garder les enfants de quelqu'un d'autre: en fait, ça, ce n'est pas nouveau. Jeune, je n'ai jamais gardé d'enfants, je ne voulais rien savoir. Je ne me trouve pas très très gentille... Je vois ma belle-soeur aller et elle est tout le contraire de moi. Quand elle voit mon fils, elle saute dessus, le couvre de baisers et n'arrête de dire comment elle le trouve beau et elle l'aime et comment elle ne pensait pas que c'était aussi génial être tante. Well... Ses enfants ne me font pas du tout cet effet. Ils ne me disent strictement rien. Avant d'avoir le Babe, je croyais que son fils me laissait indifférente parce que j'étais jalouse. Mais encore aujourd'hui, ni lui, ni sa petite soeur de 5 mois ne me donne envie de leur sauter au cou. Je m'en fiche éperdument, n'ayant d'yeux que pour ma grosse guidoune. Pareil avec le fils de ma meilleure amie. Je le trouve bien joli, bien comique, je lui dit "Salut gros bébé, t'es ben beau", mais c'est tout. Mon instinct maternelle ne se partage pas on dirait. En fait, il ne se partage pas dans les autres familles car je sais bien que lorsque j'aurai un autre bébé, je vais tout autant folle de lui que du Babe.
Mon chum m'a dit que c'était la même chose pour lui. Au moins, je ne suis pas toute seule de pas fine!
J't'aime mon petit Louli, ma Crapule, mon Lion, ma Petite-pet, mon Loustic électrique, ma Grenouille, mon Frétillon, mon Tortillon-salé, Ménamour-ménami, Zousty, Crocodile-Dundee, Tendreté, et quoi encore?!

lundi, juin 12, 2006

J'connais quelqu'un qui t'connait...

J'hais ça quand il y a des gens que je ne connais pas qui semblent me connaître... ça me stresse on dirait.

Je viens de parler à un étudiant pour qui je travaille. Il me dit: "Je viens de parler à quelqu'un qui te connait" Il me le nomme. Jamais entendu ce nom là de ma vie. Il me dit que c'est un gars qui travaille à la bibli, m'en parle un peu. Ouin, je pense que je vois qui c'est, mais je ne le connais pas... Je lui ai peut-être déjà adressé la parole, mais je n'en suis même pas certaine. "Mais, lui il te connait en tout cas, il sait le travail que tu fais, il m'en a parlé en détail et tout"

Ehhh, comment ça il connaît tous les détails de ma job?? Qui lui a parlé de ma job?? Parce que ce n'est pas moi. Et il me connait depuis longtemps ça l'air!!

C'est quoi là? Je commence à faire de l'Alzheimer? Il m'espionne?

C'est le genre de truc qui me fait paranoïer... en général, personne ne s'aperçoit de ma présence et personne ne sait ce que je fais et je préfère ça ainsi!

jeudi, juin 08, 2006

La mise en garde de la semaine

Sur l'étiquette de ma poussette parapluie, il est écrit: Ne pas mettre dans la machine à laver et ne pas repasser.

Tenez-vous le pour dit!

mercredi, juin 07, 2006

Des bons légumes pour tout le monde...

Je suis allée entendre une conférence mardi soir sur l'introduction des solides pour les bébés, donnée par une naturopathe. Hyper intéressant. Elle a présenté une approche qui propose de débuter par les légumes et les fruits plutôt que par les céréales, qui sont plus irritantes pour le petit système digestif. Et au moment de débuter les céréales, laissez tomber l'orge et l'avoine pour le millet par exemple qui est beaucoup plus digeste. J'ai vraiment aimé cette approche. Je vais l'essayer c'est certain avec bébé #2. En même temps, ça m'a botté un peu le cul. Babe a juste mangé des bonnes purées bio de maman pendant un bon bout, mais j'ai eu un petit relachement... Je suis allée faire un tour au magasin d'aliments naturels hier et j'ai acheté en plus de légumes et fruits bio, du millet et du quinoa. je vais tenter de cesser de donner mon argent à Mr Heinz et faire moi-même les céréales du Babe.

Comment on gage qu'il va trouver ça dégeu et que je retourne aux céréales Heinz après-demain??

Si jamais les approches plus alternatives vous intéresse, je vous suggère de fouiller de ce côté là. Céline Arsenault, entre autres, est une figure importante de ce courant.
http://www.celinearsenault.ca/Acceuil.htm

mardi, juin 06, 2006

Des verres de contacts peut-être??

Le gros Babe a une passion furieuse pour les lunettes. Pour MES lunettes. En 3 semaines, ça fait deux fois qu'il les casse. Elles sont tellement maganées que lorsqu'il passe un coup de vent, je les perds... La première fois, mon chum les a recollées. Ce matin, mon chum n'était pas là. La Crazy Glue et l'eau de Javel, c'est génétique dans ma famille, ça marche pas! Alors je me suis retrouvée les lunettes collées sur la main, la main collée sur le tube de colle, l'autre main collée sur le bureau... quelque chose dans le genre. Finalement, j'ai retrouvé l'usage de mes mains, mes lunettes sont collées, mais, mais, mais... Il y a des grosses traces de colle dans un des verres... C'est très chic. Ça parait vraiment beaucoup et je ne suis pas capable de le faire partir.
À ajouter dans la liste de "choses à acheter avant l'arrivée de son poupon": des verres de contacts!

Bouhouhou! Je les aime moi mes lunettes! Et ça coûte cher des maudits verres de contact qui corrigent l'astigmatisme. Et, je suis franchement plus cute avec des lunettes!

Je vais y pense encore un peu avant de prendre rendez-vous chez l'opto!

lundi, juin 05, 2006

Question de la semaine!

La pandémie de grippe aviaire, euh, est où??

Réponse suggérée: à la même place que le SRAS et le virus du Nil

Quelle conclusion faut-il tirer de cet état de fait: Pendant que les gens se cachent en dessous de leur lit en ayant peur d'hypothèses, il ne sont pas dangereux. Qui plus est, ils votent pour des politiciens de droite qui peuvent si bien les protéger!

On carbure à la peur, on se construit des abris antinucléaires et les masques à gaz sont sold-out, tout comme le TamiFlu...

On avait peur des étrangers, maintenant, on a peur de nos voisins... Well. Diviser pour mieux régner qu'ils disaient...

Attention, braves gens, les terroristes sont parmi vous.

jeudi, juin 01, 2006

Mon grand indépendant...

Tu vas avoir 10 mois demain, espèce de grand bonhomme. Tout petit et tout grand à la fois. Déjà sur la voie de l'autonomie. Tu voudrais marcher seul, manger seul, nager seul. Tu me trouves tannante je pense, toujours dans tes pattes à vouloir t'aider. C'est pas pour mal faire, mon homme, c'est que tu as encore besoin d'un petit coup de pouce. Depuis deux jours, tu refuses le sein. Au début tu acceptais le biberon à condition de le prendre tout seul, là tu refuses ça aussi. Je dois te donner mon lait dans un petit verre, sinon, tu ne bois pas. Je sais que tu as attrapé un vilain rhume à la garderie et que tu as de la difficulté à téter, même ta suce tu ne la veux plus. Est-ce que c'est passager ou c'est pour de bon, mon grand indépendant? Pour le moment, je tire mon lait pour te le donner. Si jamais tu décides d'y revenir après ton rhume, la production n'aura pas trop baissée. Pour le moment, je n'insiste pas. Tu es peut-être vraiment prêt à passer à une autre étape. Je repense à tout ce qu'on a dû encaisser pour réussir cet allaitement... On l'a pas eu facile mon bébé. J'en ai pleuré un coup. Je me suis donc sentie nulle. J'ai donc pensé que j'étais une mauvaise mère. J'ai hais allaiter pendant 2 mois. J'ai eu mal pendant 2 mois. Et après, il y a eu la fameuse mastite et les trois abcès. Ça aura pris: du purelan, du cortate, de la crème antibiotique, une téterelle, un cathéter, des antibio oraux et intraveineux, des visites à l'hôpital tous les jours pendant 2 mois. ça aura pris 4 mois, mon bonhomme avant qu'on puisse dire: Yes! Ça marche! Juste d'en sein, mais ça marche. On en aura entendu de toutes sortes... "Ça marchera jamais madame, vous devriez arrêter". C'était bien mal nous connaître, hein? Le jour de tes 8 mois, on s'est dit qu'on avait atteint notre objectif: ça faisait aussi longtemps que ça allait bien que de temps que ça avait mal été. Notre pari était gagné: notre vision de l'allaitement serait à jamais positive! YOUPPI!
Est-ce que c'est bien fini? Je ne sais pas. Je préfère que tu te sèvres tout seul que j'ai à insister plus tard. Mais, je n'étais pas encore prête, la cassure a été trop grande, trop soudaine. J'ai le coeur gros ce matin mon gros lion. Mais tu me fais tellement penser à moi. À 9 mois, je ne voulais plus de biberon, ni de suce. Un jour, quand j'avais 5 ans, j'avais dit à ma mère: "Laisse moi donc ma liberté"... Les maudits Gaspésiens, hein! T'en ai un vrai de vrai toi aussi! Comme dirait l'autre, la liberté, c'est pas juste une marque de yogourt!
Point positif: je vais avoir les seins égaux, plus chouette en bikini!
Point positif #2: je vais sans doute avoir mes règles, donc plus facile de te fabriquer un petit frère!

Mais, peut-être que ce n'est pas terminé non plus... on verra d'ici quelques jours...

Et si ça l'ait... ben je t'aurai porté à mon sein quelques 2000 fois, selon mes calculs. Pas si mal, non?!