vendredi, juillet 21, 2006

La revanche de la piétonne

Je vous avais prévenu que c'était un thème récurrent

***

Cet avant-midi, je suis allée à Place Fleur de Lys avec mon Babe dans la poussette question d'acheter un cadeau à la cousine du Babe qui se fait baptêmer dimanche, baptême que je vais fort heureusement manquer! Je ne sais pas trop pourquoi il faut acheter un cadeau pour un baptême d'ailleurs. Ça mérite un cadeau se faire mettre de l'eau sur la tête dans une place qui pue l'encens? Enfin, ce n'est pas ça le propos ici.

Revenant donc du mégésin, j'appuie sur le bouton-à-piétons, pensant naïvement pouvoir traverser le boulevard Hamel sans problème lorsque le petit bonhomme apparaîtrait. Erreur. Grossière erreur. C'était sans compter le cave en voiture. J'aurais du noter sa plaque pour l'humilier publiquement, mais ça aurait impliqué qu'au lieu de traverser, j'aille à l'arrière de la voiture... trop compliqué. (Pourquoi on n'a pas de plaque en avant nous??) Le cave donc, semblait fort pressé de tourner à droite. Trop pressé pour concevoir que, parfois, quand la lumière est rouge, et bien il y a un petit bonhomme piéton allumé et que donc, il est possible que des petits piétons traversent. Ça sert à ça une traverse de piéton, non? Donc, je m'élance pour traverser obligeant le cave à freiner assez brusquement. Et, vous savez quoi? Il m'a lancé un regard, mais un regard! Un peu plus il me klaxonnait cet abruti! Je lui ai crier "Es-tu aveugle, crisse!" et j'ai traversé. J'espère que sa vitre était baissée.

Je tiens à mettre les choses au clair une fois pour toute. Tous les automobilistes du monde on beau essayer de m'écraser, me klaxonner, me crier des bêtises, jamais, je dis bien JAMAIS, je ne laisserai une voiture passer quand je suis dans mon droit de traverser. Et j'ajoute que, en général, dans la vie, les piétons ont la priorité. Moi, en tout cas, j'ai appris ça dans mes cours de conduite.

Et je tiens aussi à préciser que je sais qu'ils y a des piétons aussi qui piétonnent comme des épais. J'en vois souvent. Mais, c'est pas une raison pour que tous les automobilistes du Québec se vengent sur moi.

Voici maintenant venu le moment de la revanche!!!

Poursuivant ma route, toujours en vie, je m'arrête à un autre coin de rue et appuie encore sur mon bouton-à-piétons. Une femme dans sa voiture attend elle aussi pour passer. Elle ne m'a pas vue. Elle attend que sa lumière passe au vert. Moi, je sais que ma lumière va apparaître avant la sienne. Elle ne le sait pas. Elle avance lentement et POUF! Mon petit bonhomme apparaît. Je la vois sacrer entre les dents. Je décide d'en profiter! Je marche de mon pas le plus lent. Je la regarde avec mon plus beau sourire, le menton bien haut et le bassin mobile. J'avais envie de lui faire des beubye. Mais, j'ai agrippé très fort les poignées de ma poussette. Je me suis dit: "Pousse pas ta luck. Elle a peut-être accès à des armes à feu"
Je l'ai senti rager... Ça m'a fait un grand plaisir.

***

Mention honorable au marcheur sur St-Vallier qui chantait à tue-tête "Emmenez-moi" d'Aznavour.

C'est le genre d'événement qui casse mon beat et qui me réconcilie avec la vie.

6 commentaires:

France a dit...

Moi aussi je sais pas pourquoi il faut donner un cadeau de baptême, mais quand c'est le baptême de ton bébé, c'est vraiment le fun. Nous on a eu des beaux vêtements et environ 200 $. Ca se prend bien.

Esther a dit...

Une fois, UNE seule fois, j'ai slushé un piéton, par accident, mea culpa, j'en fais encore de la guilt régulièrement. Il faisait trop noir, j'avais vu ni le trou de slush, ni le piéton sur le trottoir se tenant parfaitement vis à vis le trou de slush. Ma copine dans l'auto avec moi avait tout vu venir ça elle...mais pas un mot. Niet. Elle à juste attendu APRÈS pour me dire qu'elle, ELLE l'avait vu. Elle piétonne pourtant allégrement, elle n'a même pas son permis. Tu vois, si dès que le piéton est dans une voiture, si y même pas de solidarité entre piétons, vous êtes cuits.

Blague à part, le genre d'automobiliste terroriste qui fait ça aux piétons, le fait aussi aux autres automobilistes. C'est pas contre vous autres, c'est contre le monde entier.

Chocolyane a dit...

Montréal est pareil, sinon pire. Je compatis avec toi, et je te suis solidaire : Jamais je ne laisserai passer une voiture avant moi quand je suis dans mon droit de piétonner avant lui!

Juste à nous a dit...

J'ai peur quand je lis ce genre de billet, j'ai peur parce que je suis de Québec, j'ai peur parce que ces temps-ci on se promène pas mal dans tous les sens, j'ai peur un jour d'être celui sur qui vous vous vengez... j'ai... peur!

Mya'nha a dit...

Vive les petits villages ! J'peux passer n'importe où sans avoir peur de me faire écraser qu'il y a ailles des voitures qui passent ou pas :) On s'entends que lorsque j'arrive à Mtl j'ai la chienne pas a peu près de traverser la rue et je fais sûr 10 fois que j'ai bien droit de passer et que personne me passera sur le corps avec sa voiture LOL

Ginger a dit...

Pour avoir habitée à 2 rues de chez toi, je sais à quel point c'est horrible la-bas, je ne compte même^plus le nombre de fois que je me suis fait dire de regarder avant de traverser quand il y avait mon petit bonhomme...Je t'imagine tellement avec ton grand sourire, t'as bien fait !!!