mercredi, décembre 21, 2005

De la fébrilité dans l'air

Le Gros Babe se tortille dans son lit ce soir... je pense qu'il sent sa maman énervée! On part pour la Gaspésie demain pour une grosse semaine de vacances. Je sais que je ne dormirai pas de la nuit. Ça fait 10 ans que je suis partie et depuis 10 ans c'est pareil, chaque vacances de Noël, je ne dors pas la veille de mon départ, trop excitée. C'est le seule moment de l'année où je passe une semaine dans ma famille. J'ai encore plus hâte cette année parce que ça va être mon premier Noël avec le Babe... Quoi que l'an passé était pas mal non plus, parce que c'est au réveillon que j'ai annoncé que j'étais enceinte... Ça faisait 3 semaines que je le savais et j'avais réussi à tenir ma langue jusque là... que j'avais donc hâte de le dire!!! Cette année, Noël risque d'être pas mal magique en tout cas...

Alors un très Joyeux Noël, particulièrement pour ceux et celles qui vivent des moments plus difficiles... je vous souhaite un peu de répit.

mardi, décembre 20, 2005

Good hair day!

Je me suis levée hier en crise contre mes cheveux. Il y en avait plus sur le plancher que sur ma tête, alors je me suis dit : Halte-là!!! J’ai passé l’avant-midi à ne rien être capable de faire parce que j’étais trop concentrée à haïr mes cheveux. Finalement, je me suis écriée : Au yiab’ la dépense! Je m’en vais chez le coiffeur. J’en ai choisi un gay et cher pour être sûr de ne pas me faire scraper la tête. De toute façon, c’est la 3e fois que je vais chez le coiffeur en 10 ans… ça peut ben me coûter 40$.
Alors, me voilà avec les cheveux aux épaules. Et même une fois lavés ils sont beaux! Lors de ma dernière coupe, j’étais sortie de chez la coiffeuse avec une tête super et une fois lavée… irsh… j’avais l’air d’un chanteur rock des années 70… pas forte forte en brushing et très peu porté sur les produits capilaires… Mais cette fois, c’est ben correct. Merci Yannick!

Le bonheur c’est…

Un bol de chocolat chaud en rentrant de pelleter ma cour.

Rire toute seule en trouvant un maillot de bain pour mon bébé

Des petites mains qui s’agrippent à mon cou

Un grand sourire qui illumine un petit visage quand je me penche sur sa couchette

Une paire de bas de laine

Un pyjama de flanellette

Un chum en vacances pour 5 semaines. Vive le Cégep!

Découvrir un nouvel auteur que j’aime

Des cœurs d’artichauts et des noix de Grenoble sur ma pizza

Voir que la vaisselle est faite et que ce n’est pas moi qui l’aie faite!

Faire des conserves de sauce à spag

Faire un ange dans la neige

Une main sur ma nuque

Une nouvelle coupe de cheveux

Lire mon journal tranquille pendant que papa et bébé jouent entre hommes!

Réussir super facilement un Sudoku classé difficile!!

Savoir que je vais voir ma famille dans 3 jours

Écouter des ciné-cadeau et des Charlie Brown que j’ai vu 100 fois et aimer ça parce que ça veut dire que Noël arrive.


Extrait de La vie, la vie sur le bonheur :

Claire : C’est peut-être juste ça le bonheur. Un pétard en bobettes. Non, mais qu’est-ce que tu veux de plus quand t’as ça sous les yeux?

Théo : L’avoir ailleurs!

J’adore La vie, la vie. Je vais me retaper la série dans le temps des Fêtes, c’est sûr. Il me reste un épisode de la 3e saison de Dawson’s Creek à écouter et après ce sera La vie, la vie.

vendredi, décembre 16, 2005

Une petite soirée pour moi

Le Gros babe est couché, le chum est parti faire un show... J'ai le reste de ma soirée pour moi toute seule, toute seule. JOIE! J'aime ça passer du temps avec mon chum, sauf que de temps en temps, être toute seule, pouvoir écouter l'émission qui me tente, passer toute la soirée sur internet, en fait, faire ce qui me plait juste à moi, ça me fait tellement de bien. C'est pas grand chose, je sais bien que dans 1h je vais dormir, mais pour le moment, je savoure ma solitude. Je suis assez solitaire, sauvage même et du temps toute seule, j'en ai rarement. Oui, le jour je suis toute seule et souvent le bébé dort aussi, alors c'est quoi la différence? Je sais pas trop, mais c'est pas pareil! Peut-être que là, je suis sûre que le Gros bave ne se réveillera pas! Enfin, on est jamais sûr de rien, mais ce serait bien surprenant qu'il se réveille avant un bon bout.
Alors, je profite de mon petit moment de solitude-bonheur!

La bonne nouvelle de la semaine

J'attendais avec terreur mon enveloppe du Ministère du revenu le jour de la TVQ... En effet, mon dernier chèque de TPS avait plutôt été un compte de 650$ pour cause de problème d'état civil... pas trop le goût d'expliquer, mais enfin. Alors, je me disais que ce serait la même chose au provincial... mais non!! Un beau chèque. Ils vont peut-être me pogner dans le detour et me réclamer du cash plus tard, mais pour le moment, pas de trouble! Me reste maintenant à avoir la réponse des prêts et bourses qui me réclament eux aussi 600$ pour une erreur de leur part... Je leur ai écrit qu'il pouvait bien le rouler serré ce 600$ et se l'insérer où je pense... Hâte de voir ce qu'ils vont me répondre. Je doute qu'ils soient d'humeur à pratiquer la dollar-sodomie que je leur propose... Grand bien leur en fasse... Mais moi je ne leur donnerai pas une cenne... Z'avaient juste à calculer comme il faut!!!

Je vais pouvoir aller m'acheter le manteau d'hiver kaki que j'ai vu chez Latulippe! Cool!

Constat de la semaine

Un bébé naissant, ça ressemble à une grand-mère!

Yen a pas de facile...

Après des heures de gossage, j'ai fini par comprendre comment mettre des liens sur ce blog... Pas trop douée la madame!!!

jeudi, décembre 15, 2005

Ouste la musique en anglais

Lu dans Le Devoir de ce matin

L'éditeur Michel Brûlé ouvre un bar sans musique en anglais
Stéphane Baillargeon
Édition du jeudi 15 décembre 2005

Après les brûlots payants, l'éditeur nationaliste Michel Brûlé mise maintenant sur un bar sans fumée et, surtout, sans musique de langue anglaise. Le fondateur de la maison Les Intouchables, également propriétaire de Lanctôt éditeur, a officiellement inauguré le bar Planète libre hier soir, au 812 de la rue Rachel Est, à Montréal. Il affirme y avoir injecté des centaines de milliers de dollars.

«J'offre un endroit confortable avec des prises de positions politiques», a dit l'éditeur interviewé par téléphone quelques heures avant l'ouverture. «Premièrement, c'est un bar non-fumeurs. Deuxièmement, la musique ne sera pas anglaise. Ce n'est pas parce que j'haïs cette musique mais parce qu'elle est partout. Il y aura plutôt des soirées russes, allemandes, italiennes, hispanophones ou lusophones, avec toujours entre 30 et 40 % de musiques en français.»

Le carton d'invitation à l'inauguration accuse carrément les «Anglais, Étasuniens [sic] ou autres» de ne s'intéresser qu'à leur culture et de passer leur temps à «regarder leur nombril». M. Brûlé en a remis en entrevue, égratignant au passage des monuments de la culture pop.

«Voir que les gens sont prêts à payer 2500 $ à des revendeurs de billets pour aller voir U2, ça ne me rentre pas dans la tête», a dit l'éditeur, qui se décrit comme un souverainiste et affirme parler couramment huit langues, dont l'anglais, le russe et le bulgare. «Quand j'entends les gens me dire que John Lennon est un intellectuel... C'est tellement galvaudé. "Champs de fraises pour toujours" [Strawberry Fields Forever] ou "Je suis le morse» [I Am the Walrus] : c'est ça, les textes intellectuels de John Lennon ? On se fait inonder d'une musique qu'on ne comprend pas et, quand on s'arrête aux mots, on se rend compte qu'ils sont pathétiques.»

Le refus de la consommation de tabac dans le nouvel estaminet est expliqué par une volonté de «faire un pied de nez aux magnats de l'industrie du tabac, qui ont aussi des intérêts dans les industries pétrolières et militaires et dans la malbouffe». De toute manière, à compter du 31 mai 2006, il sera tout simplement interdit de fumer dans tous les bars et restaurants du Québec.


***

Tout ce que j'ai a dire c'est: ENFIN! Vivement que quelqu'un fasse la même chose à Québec. Moi, j'hais ça la musique en anglais!!!

mardi, décembre 13, 2005

Une naissance et un enterrement

Samedi après-midi, alors qu’on venait d’assister aux funérailles du grand-père de mon homme, je reçois un téléphone chez ma belle-mère… assez inhabituel que qui que ce soit m’appelle là! C’était ma grande copine qui m’annonçait qu’elle venait d’avoir son bébé. Un garçon. Un copain pour Marius. J’étais tellement contente, j’en pleurais presque. Et ça s’est super bien passé. Elle qui avait si peur de l’accouchement quand elle est tombée enceinte et qui me disait vouloir la péridurale à la première contraction pour être sûre de ne pas avoir mal… Et ben, elle a accouché naturellement! J’ai réussi à la convaincre qu’elle était capable de se passer de péridurale, je suis pas mal fière de mon lobbying… héhé!! J’ai tellement hâte d’aller la voir. Je vais trouver Marius immense à côté de son nouveau-né. Vivement que les beaux-parents nous prêtent leur voiture pour qu’on puisse aller se gâter avec un tout mini-mini. Je pense que mon chum a encore plus hâte que moi. Il s’est découvert une passion, qui l’eût cru!, pour les bébés et s’ennuie du temps où Marius était tout mini, tout mou.

Les affiches électorales

Ça y est… après les élections municipales, ce sont les fédérales qui viennent nous polluer avec leurs ciarge d’affiches! J’ai juste une chose à dire : Ti-Gilles, sont laides tes pancartes. Laides, laides, laides. Ton petit air « J’aime l’hiver. Youppi. Regardez comme je suis bien emmitouflé » est aussi ridicule que ton filet sur la tête de jadis. Et le slogan, « Heureusement, ici, c’est le bloc », comme l’a souligné avec justesse Jean Dion, fait un peu trop annonce de Pepsi…

Andrée Boucher a gagné sans avoir placardé une seule bâtarde d’affiche… suivez donc son exemple et arrêtez de polluer mon boulevard Charest, bon!

lundi, décembre 12, 2005

Un autre drummer???



Mon fils va-t-il suivre les trace de son père et son grand-père et devenir un autre tapocheux? Il semble bien se plaire dans les tambours de son papa en tout cas...

Et pourquoi pas...

Pris sur le site de Lunna... pourquoi pas ce matin!

DIX PREMIERS:
-Premier(e) Meilleur(e) ami(e): Dave, quand j’étais bébé… c’est d’ailleurs le 1er mot que j’ai dis, il parait! À 9 mois, en passant devant chez lui, j’ai crié Dave!!!
-Premier Hamster: Jamais eu
-Premier Piercing: les oreilles… je ne sais pas quand, 6-7 ans peut-être
-Premier Béguin: François en maternelle
-Premier CD: Aerosmith
-Premier Amour: Louis, en 2e année!
-Première Peluche: Un gros ours rose à 3 mois
-Premier Amour officiel: Christian, en secondaire 4, qui est maintenant gay!
-Premier Baiser: Avec la langue? Dominic en 5e année

NEUF DERNIERS:
-Dernière Boisson alcoolisée: Un p’tit verre de vin samedi, très bon d’ailleurs que c’était procuré mon petit beau-frère.
-Dernier Trajet en voiture: samedi, de chez ma belle-mère à chez moi… un gros 10 minutes!
-Dernière Conversation téléphonique: Hier, avec ma mère
-Dernier CD écouté: hum… Melon Galia je pense
-Dernier Bain de bulles: Ça n’arrive pas souvent que je mette des bulles dans mon bain… je ne me souviens pas la dernière fois
-Dernières Larmes: Quelques larmes de joie samedi quand j’ai su que ma copine avait eu son bébé
-Dernier Baiser: Ce matin avant que mon chum parte pour l’école
-Derniers Jurons: Surement hier
-Dernière Poursuite automobile: euh… jamais!

HUIT "AS-TU DÉJÀ":
-As-tu déjà donné un rendez-vous [galant] à un de tes meilleurs amis?: pas de façon officielle… je suis déjà sortie prendre une bière avec un ami dans le but de le frencher par contre!
-As-tu déjà été arrêté?: Non
-As-tu déjà passé à la télé?: Pas que je sache
-As-tu déjà embrassé quelqu'un et regretté ensuite?: Oui
-As-tu déjà fait un rêve érotique à propos de quelqu'un que tu connais?: Ouin…
-As-tu déjà "loafé/foxé" l'école et été pris? Été pris par qui? Je n’ai jamais été en retenue ou quelque chose du genre à cause de ça, ma mère me faisait des billets d’absence, ça ne la stressait pas trop que je manque de temps à autre.
-As-tu déjà été dans une bagarre?: Non… j’ai déjà donné des claques sur la gueule à quelques reprises et à l’école primaire, j’ai déjà donné un coup de pied dans les couilles d’un gars qui me tapait sur les nerfs! C’est tout!
-As-tu déjà nagé avec les dauphins?: Oui, à Cuba il y a 2 ans. C’était bien chouette.

SEPT CHOSES QUE TU PORTES:
1. Bas de laine
2. Bobettes de gars pour fille!
3. Soutien-gorge d’allaitement
4. Pyjama rose
5. Un élastique dans les cheveux
6. Euh… Un café dans la main
7. Un bébé dans l'autre main

SIX CHOSES QUE TU AS FAITES AUJOURD'HUI:
1. Me lever
2. Allaiter
3. Déjeuner
4. Lire le journal
5. Faire mon Sudoku
6. Changer une couche!

CINQ DERNIERS ACHATS:
1. Coriandre fraiche
2. Poitrine de poulet
3. Fromage Philadelphia
4. Tortilla
5. Échalottes

QUATRE PERSONNES À QUI TU PEUX DIRE [PRESQUE] TOUT:
1. Ma mère
2. Mon chum
3. Ma soeur
4. Anne

TROIS CHOIX:
1. Manger ou boire?: Manger
2. Petit ou gros?: Euh… petit
3. Rose ou noir?: Noir

DEUX CHOSES À FAIRE AVANT DE MOURIR:
1. Faire plein de bébés
2. Écrire un livre

UN REGRET:
1. Non… je ne pense pas

dimanche, décembre 11, 2005

Magistral Mistral!

J’ai longtemps cru que je détestais la poésie, que je n’y comprenais rien… je me trompais. J’aime la bonne poésie! Moi, « Ah! Comme la neige a neigé », désolé pour les aficionado d’Émile, je trouve ça plate à mort, on croirais que ça été écrit en 1750! Par contre, j’ai découvert récemment, merci Loco Locass, Christian Mistral. Quelle poésie. Le plus grand talent littéraire au Québec, que je dirais. Je voudrais avoir juste le dixième de son talent. Quand je serai grande, je veux être Christian Mistral!
Après avoir fait cul sec de son Vautour, je dévore son Valium. Parfois deux à trois fois la même page, trop belle, et à haute voix pour savourer encore mieux le beat… Aller Marius, dodo, maman veut lire juste un petit chapitre encore.
Jugez par vous-mêmes :

« Moi, je voulais écrire des romans sur la malsaine soue américaine, sous prétexte qu'on s'y vautre par millions comme autant de petits cochons, tirelires rosâtres à l'échine de porcelaine fendue. Je me gourais, bien entendu; le premier jardinier venu saurait faucher ce terrain-là, si vague et si rocheux qu'il soit, si plein des poisons que l'on dit, et appauvri encore, anémié comme ces sangs clairs qui parcourent le corps des vaincus, des semi-morts, des quasi-nés payeurs de taxes, qui entretiennent leur chair séchée sans se soucier de l'irriguer, pareille à l'eau lancée full planche dans les tuyaux d'une porcherie, pompée le long d'un réseau lisse de transparentes tubulures, une eau stérile et sans saveur, l'eau des pleins d'marde et des poupounes, l'eau des tarés du monde entier, l'eau-de-feu-froid, de-vie-qui-tue, train qui broie l'idée de Dieu, gamin la foi me tenait lieu de bateau-phare de bateau-feu, et prendre l'eau n'est pas mortel quand c'est une eau n'importe quelle qui s'épaissit en franchissant le cap du coeur désespérant une eau marine amère et rouge bilirubine de désarroi... »

Alléluia!

vendredi, décembre 09, 2005

citation de la semaine

Elle revient à mon chum cette semaine. On parlait du fait qu’il était dû pour se faire couper les cheveux :

« Au lieu de nous apprendre à faire des esti de conneries comme des étuis à crayon, il devrait nous montrer à se couper les cheveux mutuellement dans les cours d’économie familiale! »

Pas fou!

Constat de la semaine

D'la marde, ça tache!

Ma pudeur: perdue et retrouvée

Enfin de retour à la maison. Ça n’a pas été trop long, je n’étais pas d’humeur. À 6h19, on déposait mon bébé dans mes bras et à 6h23, je demandais si je pouvais m’en aller chez moi! On m’a dit non! Finalement, j’ai dû y passer la nuit. « Votre allaitement est difficile, madame. On préfère vous garder jusqu’à demain ». Pfff!!! Je ne le savais pas encore, mais mon allaitement n’irait qu’en empirant pour les six prochaines semaines. Toujours est-il que j’ai fini par avoir mon congé et me voilà chez moi. Mon bébé est calme, gentil et dormeur. C’est génial. Ma mère m’avait dit : « Le premier mois est assez rushant ». Bah, ça ne doit pas être si pire que ça… Le bébé ne prend pas très bien le sein, mais sinon, aucun problème a signaler, il dort tout le temps et moi aussi.
Montée de lait! AYOYE!!! Je suis pleine de seins, y en a partout, c’est l’enfer! Bébé n’apprécie pas du tout ce nouvel état. Commencent les pleurs à chaque mise au sein. Et pas qu’un peu. Nonon… un bon 45 minutes de hurlement par allaitement. Ouf! Avec ça, je n’ai pratiquement plus de mamelons tellement j’ai des crevasses, mes seins pèsent bien 10 livres chacun, je perd mes cheveux, je sue comme un porc, mon périnée n’est pas tout à fait remis de ses émotions, ce qui occasionne quelques fuites, j’ai un ventre de Jello que je comprime tant bien que mal pour le mettre dans mes jeans, parce qu’il est tout simplement hors de question que je remette des vêtements de maternité. Bref, je me sens vraiment belle, délicieuse même, sensuelle, désirable! Oh! Oui! Vraiment beaucoup. Et où est donc passé ma pudeur, je me le demande. J’ai dû la perdre au moment où mon chum m’a vue donné naissance à notre fils. Un fois qu’il a vu ça, il a tout vu! Je me sens un peu ridicule après ça de refuser qu’il entre dans la salle de bain quand je fais pipi… Enfin! Et, si c’est possible, le peu de pudeur qui me reste aussi va foutre le camp. Pour le moment, je ne fais que me promener les seins à l’air à cœur de jour pour me ventiler le mamelon. Mes voisins m’ont sans doute tous vu les seins, je m’en fous, on dirait qu’ils ne sont plus à moi (les seins, pas les voisins).
Mon allaitement ne s’améliore toujours pas, mais ce n’est pas parce que je manque de lait. Ouf! Je me lève la nuit et le lait me coule sur les pieds, mes draps sont tous mouillés de lait, en plus de sueur et de je ne sais quel autre fluide corporel. Et, du lait, ça colle. J’ai l’impression d’être un amas de glu. Je coule de partout. C’est dégoûtant!!! J’entreprends aussi de me tirer un peu de lait, mais quand je tire d’un côté, ça coule à flot de l’autre. J’atteins maintenant un pas de plus dans la non-pudeur… je ne croyais jamais me rendre jusque là… Et bien pendant que je me pompe au tire-lait d’un côté, mon chum me trait manuellement de l’autre!!! Je me sens vraiment, mais vraiment très sensuelle…
En plus de tout ça, j’oublie la plupart du temps de me brosser les dents, je n’ai pas toujours le temps de me laver les cheveux. Quand je réussis à prendre un bain moussant et, comble de joie, me mettre un peu de crème qui sent bon en sortant de là, j’ai l’impression de venir de passer deux semaines dans un spa tellement ça fait du bien… c’est toujours ben juste un bain viarge!!
Pendant combien de temps ça a duré comme ça? M’en rappelle pas! Au moment où j’étais dedans, je ne m’apercevais pas vraiment de ça, mais là j’y repense et je me dis que finalement, ma mère avait raison… le premier mois, c’est rushant!

Après quatre mois, ma pudeur est revenue, je me brosse les dents et me lave les cheveux et les seins ne me coulent plus par terre. Mais je perds encore mes cheveux… coudonc, on peut pas tout avoir!

lundi, décembre 05, 2005

Buko, ce vieux dégueulasse!

Je viens de m’initier avec grand plaisir à l’univers de Charles Bukowski avec son Journal d’un vieux dégueulasse. C’est cru, c’est sale, c’est laid mais, contrairement à la bio de Nathalie Simard, c’est génial. Ce journal est un recueil de nouvelles d’un réalisme pathético-drôles. Juste la traduction parisienne qui m’a fait tiquer un peu au début… J'ai dévoré et je me promet de lire son oeuvre au complet.

Mes extraits favoris :


« - et c’est bien de sang qu’on est faits?
- surtout.
- comment, surtout?
- il y a aussi les os et l’angoisse. »

« la première fois, c’est toujours le pied, et je me fous de tout ce qu’on a déjà pu raconter à ce sujet. »

«- et c’est quoi, la graisse?
- trop de moi là où ça ne devrait pas. »

samedi, décembre 03, 2005

Il y a un an...

Il y a un an aujourd’hui, à ma plus grande surprise, je voyais deux jolies petites lignes roses sur un petit bout de plastique. Je n’y croyais pas… j’étais enfin enceinte, après tout ce temps. N’étant pas un bon exemple de ténacité, contrairement à Maurice Richard (voir le livre pour enfant…), j’avais abandonné l’idée, j’étais certaine que je ne serais jamais maman. Mais voilà que ma vie venait, en une seconde, de changer. Finie la vie de bâton de chaise, exit les paquet de cigarettes, à la prochaine la caisse de bières… maintenant, je suis une maman en devenir. Come on le lait, le brocoli et les choux de Bruxelles… Je suis contre la sur-vitaminisation imposée aux femmes enceintes. Je n’en veux pas de Materna ou d’acide folique (acide folique, qui, soit dit en passant se retrouve absolument dans tout ce qu’on mange… alors les avantages, c’est surtout les compagnies qui les vendent qui les ont… enfin, autre débat!). Mais, il faut que je mange bien, alors je m’y mets sérieusement. À partir du 3 décembre 2004, je peux affirmer que je suis heureuse. Finalement. Et, je le suis chaque jour davantage depuis. Hier, le gros Babe a eu quatre mois. Il est beau, il est rond, il est enjoué. Comme je l’aime. Je ne le lâche pas d’une semelle, craignant que si je cesse de lui parler 5 minutes, il va manquer de stimulation!
Ma grossesse a été formidable, j’étais bien, j’étais belle, je n’avais jamais été aussi en forme de ma vie. J’ai nagé 1 km, deux fois par semaine jusqu’à mon accouchement, en plus de marcher, de faire du yoga. J’étais aussi bien dans mon corps que dans ma tête, alors quand, le 1er août, Babe a amorcé sa descente, j’étais prête et heureuse. Mon accouchement aussi a été formidable. Wow! Quel grand moment, quelle force en moi et quel bonheur d’avoir une petite crapule collante et grouillante sur le bedon!
Et ma vie avec le gros Babe! Jamais j’aurais imaginé avoir tant d’amour a donné! Je l’aime encore plus chaque jour. Je suis vraiment à ma place, ici avec mon bébé d’amour. Je suis la maman la plus heureuse du monde.
Et tout ça a commencé avec deux jolies petites lignes roses…

Accessoirement, ça fait 1 an que je n’ai pas touché une cigarette, 53 semaines que je n’ai pas abusé de l’alcool, 13 mois que je n’ai pas eu de règles, 5 mois que je n’ai pas avancé ma maîtrise (j’ai d’ailleurs reçu une lettre de la faculté m’encourageant fortement à me grouiller le cul avant de me faire crisser dehors!! Je ne savais pas c’était quoi la limite de temps… là, je le sais!!)

vendredi, décembre 02, 2005

Citation de la semaine, prise 2

Une représentante de la SAAQ parlant des accidents dus à l'alcool au volant:

"La victoire n'est pas encore gagnée!"

Euh... c'est peut-être moi, mais une victoire qui n'est pas gagnée, ça ressemble drôlement à une défaite ça?! À moins que ce ne soit un match nul...