jeudi, novembre 10, 2005

Petite (hum... pas vraiment) présentation

Commençons par le commencement. Qui suis-je? J’ai 27 ans, presque toutes mes dents, me manque juste celles de sagesse. Pas encore assez sage faut croire. Je suis née à Maria, charmant petit hameau de la Baie-des-Chaleurs, entre la mer et les montagnes. Ya pas d’mots pour dire comment c’est beau! Quand j’ai quitté la maison familiale et la Gaspésie à 16 ans, je m’étais dit que j’y retournerais le moins souvent possible, j’en avais sérieusement ma claque… Les 3 premières années après mon départ, je ne me suis jamais ennuyée une seconde. Maintenant, ça fait 10 ans que je suis partie et mon souhait le plus cher est d’y retourner. Mon chum termine son cégep cette année et s’il pouvait se chercher du boulot dans le coin de Rimouski, ce serait toujours ça de gagné.
Jusqu’à présent, j’ai passé toute ma vie sur les bancs d’école. J’allais écrire que j’avais passé toute ma vie à étudier, ce qui est assez loin de la vérité puisque je ne suis pas très studieuse. N’étant pas particulièrement perfectionniste, je me contente fort bien d’un 85% obtenu sans effort, plutôt que de perdre mon temps à étudier pour obtenir un 95%. J’ai obtenu jusqu’à présent un DEC en journalisme, un Bacc en science politique, un certificat en philo et je tente de faire, depuis environ 4 ans, une maîtrise en philo. Il me faudrait juste un dernier petit coup de coeur pour terminer… mais ce qui reste à faire est le plus ennuyant! Intro… Conclusion… Détails à corriger… Lire un livre de 300 pages juste pour préciser deux lignes… Alors je remets toujours ça à plus tard. Il faudrait bien que je la finisse… avec la dette d’étude que j’ai, ce serait bien la moindre des choses!!!
Avant d’être enceinte, je travaillais auprès des étudiants handicapés à l’université. Un travail n’ayant absolument aucun lien avec mes études, mais assez intéressant et surtout payant! Gagnant le double du salaire minimum, plutôt que de faire 2 fois plus d’argent, je préfère travailler 2 fois moins pour la même somme, de toute façon, il y a longtemps que j’ai appris à vivre avec peu de moyens et ça me réussit très bien! Et là en plus, avec le max d’allocations familiales et un bébé qui ne coûte rien… on est gras dur!
Je n’ai jamais eu l’intention d’avoir une carrière. Jusqu’à récemment, rien ne me passionnait suffisamment pour que j’aie envie d’y travailler toute ma vie. L’idée de faire la même chose à long terme me déprime, juste les mots « avoir une permanence » me donne envie de pleurer! Je veux rester libre. Depuis quelques temps par contre, en fait, depuis le début de ma grossesse, par les lectures que j’ai faites et les personnes que j’ai rencontrées, je voudrais œuvrer dans le domaine de la périnatalité. J’aimerais être accompagnante à la naissance, par exemple, ou marraine d’allaitement. En fait, je crois bien que je le ferai. C’est pas mêlant, habiter Trois-Rivières, je ferais mon cours de sage-femme! Parler de grossesse, d’accouchement, d’allaitement, ça me passionne. Je suis très grano… contre toute intervention non nécessaire, contre la surmédicalisation des accouchements, contre la non-confiance du milieu de la santé envers les femmes! Disons que plusieurs ne sont pas trop d’accord avec moi… mais plusieurs le sont aussi, étonnement… alors je mène mes petits combats avec celles que je connais assez pour leur dire de tenter le coup sans péridurale… malgré que ce ne soit aucunement de mes affaires. Pour ma part, je sais que ce n’est pas parce que j’ai eu un accouchement facile que je n’ai pas demandé la péridurale, mais bien parce que je n’ai pas voulu de péridurale que j’ai eu un accouchement facile. Si j’avais dû rester couché et monitoré tout le long de mon accouchement, je n’y serais pas arrivée! Mais, enfin, ça c’est un autre sujet et j’en aurait trop long à dire sur la question… j’y reviendrai sûrement!
J’ai un amoureux depuis 5 ans. J’ai fini par réussir à le faire décoller de chez sa mère il y a 3 ans. C’est un musicien qui est retourné au cégep, constatant qu’à Québec, c’est assez ardu, voire pratiquement impossible de vivre de la musique. Il est tout petit et tout barbu. Il aimerait bien être papa au foyer, alors il faudra qu’on se batte pour décider qui restera à la maison, quand ce sera possible. Aussitôt qu’un de nous deux fera assez d’argent, je pense bien que l’autre va se consacrer à la famille entièrement. Depuis 3 mois, nous sommes les heureux parents d’un petit monsieur sourire, un ange, une beauté fatale qui semble avoir hérité de la propension de sa maman pour le radotage!!! Il est tellement facile à vivre. On ne pouvait pas espérer meilleur bébé. Quand on voit d’autres parents qui rushent, qui ne peuvent plus rien faire parce que poupon n’est pas sortable, alors que nous, on peut l’amener partout, on continue à voir nos amis comme avant et tout… on se trouve bien chanceux! Je pensais qu’un bébé ça changeait une vie… mais finalement, moi j’ai changée, oui, bien sûr, mais notre vie n’a pas changé tant que ça. Bébé s’est adapté à notre mode de vie.
Ça fait déjà 4 mois que je suis en congé de maternité, j’adore ça! Je prends des grandes marches avec mon bébé, je me roule par terre avec lui, je chante en tapant dans mes mains, je fais parler des toutous, j’invente des histoires. Aussi, je lis, je me suis retapée les séries télé Les filles de Caleb et Blanche, là je me tape tous les Dawson’s Creek!! Je joue au Sudoku de façon compulsive et je n’avance pas ma maîtrise, ce qui était pourtant mon projet principal de congé, ça et lire tous les volumes de « A la recherche du temps perdu » de Proust, ce que je n’ai pas commencé non plus!
Ce que je veux faire de ce blog? Sais pas trop. Parler d’un peu n’importe quoi, partager mon chialage, mes crises de nerf, mes accès de folies… allez donc savoir. J’avais le goût d’écrire, et je me suis dis, pourquoi pas mettre ça sur le net. Je ne sais pas encore si je vais donner l’adresse de ce blog à quelqu’un…
Je crois que je vais m’arrêter ici… ça commence à avoir des allures de roman-fleuve. De tout façon, j’imagine que mon petit moi-même va transparaître dans mes autres écrits. Mes goûts, mes dégoûts, mes coups de cœur, et mes innombrables coups de gueules, ce sera pour plus tard!!

Aucun commentaire: